Princesse Sarah : Parlez-vous français Mademoiselle Crewe?

Je suis tombée par hasard sur une vidéo Youtube d’un drama japonais (テレビドラマ, terebi dorama – série télé japonaise). Il s’agit d’un drama sur Princess Sarah (oui oui, la même série que celle diffusée dans les années 80) et qui est l’adaptation de A Little Princess,  le roman écrit par Frances H. Burnett. Cette série s’appelle Shōkōjo Seira (小公女セーラ), et date de 2009. Il s’agit d’une adaptation moderne de l’histoire, qui se passe à l’origine au début du XXe siècle à Londres.

Shokojo-Seira-banner

Ce passage est assez sympathique car il s’agit d’un cours de français, et tout le monde sait bien (oui vous avez tous suivi la série sur la 5 quand vous étiez petits) que la mère de Sarah était française. Cette dernière parle donc un français parfait. Cette scène est reprise dans le drama, avec du français dans le texte! Quand les japonais essayent de parler en français phonétique, c’est assez difficile à comprendre, mais je ne peux que saluer l’effort, beaucoup de sons français étant totalement inexistant en japonais.

 

Rencontre avec le mangaka Matsumoto Leiji aujourd’hui!

Leiji MatsumotoSi vous êtes à Paris aujourd’hui, je vous conseille de faire un tour à la Maison de la culture du Japon à Paris. Ce haut lieu de la culture japonaise organise une conférence avec Matsumoto Leiji (松本 零士), un mangaka extrêmement connu au Japon mais également en France. En effet, Matsumoto Leiji est l’auteur d’Albator (宇宙海賊キャプテンハーロック – Uchū kaizoku Kyaputan Hārokku), de Galaxy Express 999 (銀河鉄道999, Ginga Tetsudō Three Nine), et de Gun Frontier (ガン フロンティア, Gan Furontia).

 

Il a également été en charge du character design du clip/film Interstella 5555 : The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem (インターステラ5555, Intāsutera Fō Faibu), pour l’album Discovery de Daft Punk.

interstella_5555

Invité au 40e Festival d’Angoulême, qui a lieu du 31 janvier au 3 février, pour fêter ses 60 ans de carrière, Matsumoto Leiji profite de son passage en France pour une conférence/rencontre à partir de 18h30 aujourd’hui. Attention, cette rencontre est en entrée libre dans la limite des pla­ces dis­po­ni­bles. Profitez en!

Maison de la culture du Japon à Paris
101 bis, quai Branly dans le 15e à Paris
Métro : Bir-Hakeim (Ligne 6) ou Champ de Mars – Tour Eiffel (RER C)
Rencontre avec le mangaka Leiji Matsumoto – mardi 29 janvier 2013 à 18h30
Grande salle (niveau -3)- entrée libre dans la limite des pla­ces dis­po­ni­bles
En japo­nais et en fran­çais avec tra­duc­tion simul­ta­née de ces deux lan­gues
Durée : 2h

Medley Sakamoto Maaya

Suite à notre article sur la chanteuse/seiyû Maaya Sakamoto, quoi de mieux pour se faire un avis que quelques clips de ses différents tubes?

DSCF0256

Opening de la série Les Chroniques de la guerre de Lodoss – La Légende du Chevalier Héroïque (ロードス島戦記-英雄騎士伝) : Kiseki no Umi (奇跡の海)

Ending de la série Chikyū Shōjo Arjuna (地球少女アルジュナ) : Kuuki to Hoshi (空気と星)

Life is Good de l’album Lucy (une chanson en anglais pour changer!)

3e Opening de la série Card Captor Sakura (カードキャプターさくら) : Platinum (プラチナ)

Opening de la série RahXephon (ラーゼフォン) (que je vous conseille aussi) : Hemisphere (ヘミソフィア)

 Bonne écoute 🙂

Sakamoto Maaya ou mon initiation à la J-pop

Lors de mon article sur la J-pop, j’ai parlé du tout premier album qui m’a fait découvrir ce type de musique : Escaflowne: Over the Sky des très talentueux Kanno Yôko (菅野 よう子) et Mizoguchi Hajime (溝口 肇). Si j’ai acheté cet album à l’époque, en dehors du fait que j’étais tombée raide dingue de la série Escaflowne, c’est que j’avais surtout accroché au générique de début de l’anime : Yakusoku wa Iranai (約束はいらない – Pas besoin de Promesse). Il se trouve que ce générique a été la première chanson chantée par une très jeune seiyū (声優 – actrice de doublage) de 16 ans : Sakamoto Maaya (坂本 真綾).

_Maaya-Sakamoto_2011

1- D’une carrière de doubleuse…

Née le 31 mars 1980, Maaya commence la comédie à l’âge de 8 ans. Elle démarre le doublage avec des films américains ou des séries télé comme La Petite Maison dans la Prairie, l’Arme Fatal 2, Jurassic Park, Les Intouchables ou La leçon de Piano. Mais un 1996, on lui propose de participer au doublage d’un anime produit par la Sunrise (qui a également produit City Hunter – Nicky Larson chez nous ou la série des Gundam).

2- …à celle de chanteuse

EscaflowneEscaflowne a été un sacré tournant dans la carrière déjà remplie de la jeune Maaya. A 16 ans, on lui propose le rôle titre de la série Escaflowne : le rôle de Kanzaki Hitomi. Sur la musique, Kanno Yôko et Mizoguchi Hajime travaillent sur l’une des meilleures musique que j’ai eu l’occasion d’écouter pour un anime. Problème lors du projet, ils ne trouvent pas de chanteuse pour le générique de début de la série. Pas de problème, Kanno Yôko propose à la jeune Maaya de faire un essaie. Banco! Sa prestation plait et on décide de la garder comme chanteuse pour d’autres morceaux de la série comme Tomodachi (ともだち).

3- Un partenariat gagnant

Maaya Sakamoto 16 ansA partir de ce simple générique, la carrière de Maaya change complètement. Elle commencera sa  carrière de chanteuse en sortant tout d’abord les singles de la série, puis ses propres albums, toujours en collaborant avec la géniale Kanno Yôko. Ainsi elle sort Grapefruits en 1997 qui contient plusieurs chansons d’Escaflowne, puis Dive en 1998, Lucy en 2001 (une merveille cet album!), Shônen Alice en 2003, Yuunagi Loop en 2005 (son premier album sans Kanno Yôko), Kazeyomi en 2009, puis You Can’t Catch Me en 2011. Elle sortira également des mini-albums et des compilations, dont Singles Collection – Hotchpotch que je vous conseille pour avoir un bon aperçu de son talent.

4- Une carrière qui se développe avec les anime

Grâce à l’expérience d’Escaflowne et à sa collaboration avec Kanno Yôko, Sakamoto Maaya continuera une grande carrière de seiyû. Elle doublera énormément de personnages dans des séries qui vont très bien marcher comme : .hack//Sign, CowboyBebop, Death Note, D- Gray Man, Ghost in the Shell S.A.C, Macross Frontier, RahXephon, Tsubasa Reservoir Chronicles, Wolf’s Rain, Ouran High School Host Club…Elle continuera  souvent à travailler avec Kanno Yôko, en charge des musiques sur ces séries, pour y faire un doublage ou pour simplement interpréter un générique.

5- Des rôles de premiers plans et les comédies musicales!

En plus des animes, elle continue les doublages de séries ou de films anglo-saxons. Elle est la voix japonaise de Padmé Amidala dans Star Wars (Nathalie Portman), Rachel Berry dans la série Glee (Lea Michelle), Max dans Dark Angel (Jessica Alba), la Princesse Tamina dans Prince of Persia de Disney (Gemma Arterton), Blanche Neige dans Snow White and the Huntsman (Kristen Stewart), Rose Tayler dans Doctor Who (Billie Pipper)….Que des premiers rôles! Pour parfaire cette carrière bien remplie, elle interprète Eponine Thénardier dans la version japonaise de la comédie musicale Les Misérables! Elle tournera quelques court-métrages mais c’est vraiment sur le chant et le doublage qu’elle s’épanouit le plus.

Voilà ! J’espère que vous avoir donné envie de découvrir cette chanteuse, qui a été une révélation dans ma vie d’otaku. Elle n’a pas encore fait de concert en France, mais j’espère sincèrement la voir un jour sur scène. Et pour finir, le fameux générique d’Escaflowne 😉

Gagnez un voyage au Japon pour deux personnes avec Mog Mog Japon!

Mog Mog JaponA partir d’aujourd’hui jusqu’au 16 mars, vous pouvez participer à un concours  et un tirage au sort pour gagner un voyage au Japon pour 2 personnes! Le concours est proposé par Mog Mog Japon, qui publie régulièrement un petit guide gratuit sur les restaurants japonais de Paris. Ils ouvrent un bureau de campagne pour l’occasion dans la Galerie Choiseul, au 77 passage Choiseul dans le 2e à Paris (Métro Pyramides sur la ligne 7 ou 14, ou 4 Septembre sur la ligne 3). Le bureau est ouvert de 11h00 à 19h00, sauf le 16 mars où le bureau sera ouvert de 11h00 à 17h00. Le bureau est fermé les dimanches.

Le concours est en deux parties :

Pour tout renseignement, allez les voir sur leur page Facebook ou directement à leur bureau!

Concours Mog Mog Japon

Bonne chance à tous!