Les 3 meilleures adresses pour acheter son matériel à bento

La semaine dernière, je vous parlais de restaurants où déguster d’excellents bento dans Paris. Cela vous a plu et vous désirez directement vous y mettre ? Excellente idée, mais il vous faut le bon matériel. Voici mes 3 adresses préférées pour se fournir en matériel pour bento. A vous les belles boites, les moules rigolos et autres ustensiles trop kawaii !

 

1-Manga Café V2 – le plus grand choix de bento

Voici pour moi la meilleure adresse sur Paris. Prix dans la norme, énorme choix de boites et d’ustensiles pour concevoir vos bentos, matériel de cuisine et livres de recettes. A ma connaissance, c’est la boutique qui propose le plus grand choix de matériel pour bento sur Paris.  C’est également une bonne adresse pour lire des mangas à l’heure, se fournir en bonbons japonais ou en matériel si vous êtes apprenti mangaka. Excellente nouvelle également, la boutique est ouverte l’après-midi le dimanche et les jours fériés.

Manga Café V2
9 rue Primo Levi, dans le 13e à Paris
Métro : Bibliothèque François Mitterand (Lignes RER C ou 14)
En semaine de 10h30 à 20h00
Le week-end et jour férié de 14h00 à 20h00

2-Komikku – les bento made in France

 

Voici une adresse que j’apprécie beaucoup. Kimokku est d’abord une librairie et une maison d’édition qui propose une très belle sélection de manga, mais également des livres en rapports avec le Japon, dont la cuisine pour bento bien sûr. La boutique a également un petit rayon bento avec des produits majoritairement de la marque Mon Bento (marque française de bento sans BPA et personnalisable).

Komikku
61, rue des Petits-Champs, dans le 1er à Paris
Métro : Pyramides (Lignes 7 ou 14)
Du mardi au samedi de 10h30 à 20h00
Le dimanche et le lundi de 12h30 à 19h00

3-Bento&Co – le bento sur le web

Pas sur Paris ? Aucun problème ! Voici un site web pour trouver votre bonheur, même si vous n’êtes pas sur la capitale. A la base, Bento&Co a une boutique directement à Kyôto, mais à développer un superbe site web entièrement en français ! Vous y trouverez absolument tout : des boite à bento, des moules, des gourdes, des plats spéciaux pour les soupes, de la vaisselle, des furoshiki pour emballer vos créations, des friandises et même un rayon papeterie. Le choix est  impressionnant et il est impossible de ne pas trouver la boite à bento de vos rêves !

Bento&co  : https://www.bentoandco.com/

Bon shopping de bento !

Les 3 meilleurs restaurants à bento de Paris

Les bento reviennent à la mode en ce moment ! Sains, pratiques, délicieux, cette boite à repas devient de plus en plus populaire dans Paris ! Vous n’êtes pas doué en cuisine et vous voulez en savourer ? Voici mes 3 adresses préférées pour déguster de délicieux bento ! C’est parti pour le top 3 !

1- Jujiya

Voici une adresse incontournable pour manger le vrai bento japonais ! Jujiya est une véritable institution dans le quartier. Vous pouvez choisir différents types de bentos, même végétarien, avec plusieurs types d’accompagnements comme des légumes marinés (tsukemono – 漬物), la fameuse salade de pomme de terre japonaise (délicieuse !), du tofu, des nouilles, du riz, des légumes cuisinés…le choix ne manque pas. Vous pouvez prendre à emporter, ou manger dans la salle mise à disposition à l’arrière de la boutique. Gros plus du lieux, vous avez pour chaque plat le détails de tous les allergènes contenus dans tous les préparations. Une excellente initiative !

Jujiya
46 rue  Ste-Anne, dans le 2e à Paris
Métro : Pyramides (Lignes 7 ou 14) ou 4 Septembre (Ligne 3)
Du lundi au samedi de 10h00 à 22h00
Dimanche et jour férié de 10h00 à 21h00
http://www.otodoke.fr/ 

2- Neo Bento

Ma découverte du week end dernier ! Voici une très bonne adresse  avec également une sélection de bento végétariens. Deux restaurants ont ouvert avec chacun un menu différent. On y trouve également une sélection de boissons à base de matcha, de thé japonais, et deux types de thé à volonté. Les desserts valent également le détour avec un excellent tiramisu au matcha ultra léger. J’ai particulièrement apprécié la purée de patates douces et l’oshinko (御新香 – légumes marinés). Vous pouvez passer sur leur page Facebook pour avoir accès au menu qui change toutes les semaines.

NeoBento – Poissonnière
58, rue du Faubourg Poissonnière, dans le 10e à Paris
Métro : Poissonnière (Ligne 7)
Du lundi au samedi de 9h00 à 18h00
http://neobento.com/

NeoBento – Marais
5, rue des Filles du Calvaire, dans le 3e à Paris
Métro : Filles du Calvaire (Ligne 8)
Du lundi au samedi de 12h00 à 18h00
Le dimanche de 12h00 à 16h30
http://neobento.com/

3- Nanashi

Voici une adresse que j’ai testé il y a quelque temps, mais que j’ai hâte de refaire ! Il s’agit d’une adresse de bento healthy, avec une touche japonisante dans les plats. Les portions sont assez light, je ne conseillerai donc pas à de gros mangeurs, mais pour les petits appétits comme moi, c’est parfait en terme de quantité. J’y ai goûté un délicieux dessert à base de sésame noir et un jus banane-matcha à tomber. Il existe également deux restaurants, assez prisés à la pause déjeuner. Pensez à venir en horaires décalés !

Nanashi – Charlot
57 rue Charlot, dans le 3e à Paris
Métro : Filles du Calvaire (Ligne 8)
Du lundi au mercredi de 12h00 à 15h00 & de 20h00 à 23h00
Le jeudi et le vendredi de 12h00 à 15h00 & de 19h30 à 23h00
Le week-end de 12h à 16h00 et de 19h30 à 23h00
http://nanashi.fr

Nanashi – Paradis
31 rue de Paradis, dans le 10e à Paris
Métro : Poissonnière (Ligne 7)
En semaine de 12h00 à 15h00 & de 19h30 à 23h00
Le samedi de 12h00 à 16h00 & de 19h30 à 23h00
Le dimanche de 12h00 à 16h00
http://nanashi.fr

Bon appétit !

頂きます/いただきます/Itadakimasu

Les 3 nouveaux salons de thé japonais à tester absolument !

Vous êtes accro  au matcha latte ? Vous rêvez de dorayaki ? Vous voulez vous régaler avec des pâtisseries japonaises, mais vous désespérez de trouver un melon pan un samedi après-midi chez Aki Boulangerie ? Vous voilà sauvez, car 3 nouveaux salons de thé japonisant sont supplémentaire viennent d’ouvrir dans Paris !

1- Aki Café

Je parlais déjà de Aki Boulangerie ici. Il s’agit d’une boulangerie proposant des grands classiques de fusion food pâtisserie française/japonaise, et des douceurs typiquement japonaises comme les anpan (あんパン). Son succès est tel que la boulangerie vient d’ouvrir un café plus loin rue Saint Anne, plus grand, très beau et surtout avec le même choix de bento et de pâtisserie que dans la boulangerie. Régalez-vous ! La dernière fois, j’ai pu goûter leur flan au matcha. Divin !

 

Aki Café
75 rue  Ste-Anne, dans le 2e à Paris
Métro : Pyramides (Ligne 7 ou 14)
Du lundi au samedi de 8h30 à 20h30
http://akiboulanger.com/

2- Tomo

Voici une ancienne pâtisserie qui était avant ouverte dans le 16e et qui vient de se relocaliser dans le quartier japonais. La spécialité de la boutique ? Le dorayaki : ces deux petits pancakes fourrés à la confiture d’hazuki. Mais Tomo propose des parfums originaux comme des dorayaki au yuzu ou au basilic ! N’hésitez pas à goûter aussi leur boissons chaudes : chocolat chaud au sarrasin, thé gyokuro…A tester d’urgence !

 

Tomo
11 rue Chabanais, dans le 2e à Paris
Métro : Pyramides (Ligne 7 ou 14)
Du mardi au dimanche de 12h00-19h00
http://www.patisserietomo.fr/

3- Crazy Mango

Voici un salon de thé qui vous propose des desserts et gâteaux d’origine asiatique : plats hongkongais, boissons taïwanais et surtout des desserts japonaises ! La carte est variée et très originale,  la déco moderne. A vous les matcha latte, mochi, matcha parfait ou zenzai ! A chaque fois, j’ai adoré tout ce que j’ai pu y goûter ! On y trouve aussi les très populaires Bubble Tea taïwanais.

 

Crazy Mango
53 rue des Petits Champs,dans le 2e à Paris
Métro : Pyramides (Ligne 7 ou 14)
Tous les jours de 12h30 à 22h00
http://www.crazymango.fr/

Régalez-vous !

Quels accompagnements avec des sushis ? Attention cela va vous étonner !

Voici une question qui revient souvent sur le blog : que doit-on manger avec des sushis ? Que ce soit pour un repas au restaurant ou pour un dîner chez soi, voici les 5 accompagnements à prévoir avec des sushis. Attention cela va vous étonner !

 

Vous pouvez cliquer sur les images pour vous procurer les accompagnements proposés.

1- L’assaisonnement

Dans les restaurants en France, on vous laisse souvent le choix d’assaisonner votre sushi. Vous pouvez donc prendre du wasabi  (山葵 – prononcez bien wassabi) pour relever votre sushi. Attention car c’est un condiment qui se rapproche du raifort en terme de goût, c’est donc à utiliser avec parcimonie à moins d’aimer les plats très épicés. Effet moutarde qui monte au nez en cas de surdosage !

Dans l’idéal, prenez du wasabi de couleur ocre ou vert clair, car cela signifie qu’il est sans ou avec très peu de colorant.

Le wasabi se met sur votre lamelle de poisson ou à diluer dans votre sauce soja.

Wasabi bio – Lima

2- La sauce

En parlant de sauce justement, voici une erreur commune en France : pas de sauce sucrée avec des sushis ! Jamais ! D’ailleurs la sauce soja sucrée, cela n’existe pas au Japon ! En France, ce sont les restaurants qui achètent de la sauce soja classique, et rajoutent du caramel pour lui donner un goût sucré apprécié des européens.

Un sushi ne se consomme qu’avec de la sauce soja salé appelé shôyu (醤油). Si vous êtes intolérant au gluten, vous pouvez remplacer le shôyu par du tamari-shôyu (溜り醤油) qui est une recette plus ancienne, faite sans ajout de céréales et beaucoup moins salée.

Sauce Soja bio – Jardin Bio

Sauce Tamari bio sans gluten – Lima

3- La boisson 

Autre erreur faite en France, c’est la boisson pour accompagner vos sushis. En effet, il ne faut pas servir de saké avec les sushi. Les deux éléments étant à base de riz, cela ne crée pas d’harmonie gustative. Par contre, vous pouvez boire du saké avec les sashimi.

Le mieux avec des sushi reste le thé vert de type sencha (煎茶) ou une bière légère du type Asahi ou Kirin.

Sencha de mai bio – Palais des Thés

4- Entre 2 sushis

Le deuxième condiment accompagnant les sushi est le gingembre vinaigré appelé gari (がり). Il ne sert qu’à une seule chose : à annuler le goût du sushi que vous venez de manger pour mieux apprécier le prochain. Il ne se consomme qu’entre deux sushis.

Si vous recouvrez votre sushi de lamelles de gari, vous gâchez complètement votre plat, le gingembre annulant toutes les saveurs en bouche ! Il ne faut que quelques lamelles entre deux sushis. Pas plus !

Gingembre en fines lamelles  – Tanoshi

5- Ce qui est interdit !

Et pour terminer voici la liste des accompagnements qu’il ne faut pas associer aux sushi :

  • le riz (sauf pour les sashimi)
  • les brochettes
  • le saké très fort

Bon appétit !

Le gâteau du Nouvel An japonais : Kagami mochi !

Et voici le début d’une nouvelle année ! Au Japon, c’est la grande fête familiale ! Vous pouvez d’ailleurs découvrir les us et coutumes japonaises pour le Nouvel An, appelé oshōgatsu (お正月) sur l’article disponible ici.

Mais il y a un élément dont je n’ai pas parlé, le gâteau traditionnel du Nouvel An : le Kagami mochi (鏡餅 – mochi miroir)

1- Mais pourquoi ?

J’ai pensé à ce gâteau, car lors de mes courses de Noël, j’ai eu l’occasion de passer chez Kioko, la plus ancienne épicerie japonaise de Paris. Et là, surprise, je trouve un “faux” kagami mochi à acheter (en faite un magnifique kagami mochi en plastique qu’on ouvre et rempli de mochi) ! Le kagami mochi est censé apporter force et représenter l’année qui vient de se terminer et celle qui commence.

Mais quel est donc ce gâteau signe du Nouvel An au Japon?

2- A la base

Comme son nom l’indique, le kagami mochi est composé de mochi : 2 traditionnellement, mais dans certaines régions du Japon, cela peut aller jusqu’à 3.

Le mochi est un gâteau à base de riz gluant, de la même famille que les boules coco que l’on peut trouver dans les restaurants chinois. Le riz est d’abord cuit à la vapeur, puis  écrasé avec un mortier pour créer cette pâte très gluante. Lors des festivités du Nouvel An, il n’est pas rare de voir cette phase dans la rue ou en public. C’est d’ailleurs assez impressionnant.

Le mochi est ensuite façonné en deux boules régulières, un peu plates, de 2 tailles différentes : un grand mochi pour la base, et un mochi plus petit, posé dessus pour créer un étage.

3- Un peu de fruit

Seulement 2 mochi ? Pas tout à fait. Cette structure est ensuite complétée avec une orange amère appelée daidai (橙). Cette orange est posé sur le dessus du kagami mochi pour créer un 3e étage. La tradition veut qu’on l’on utilise une orange amère avec encore une feuille. 

Le daidai est parfois remplacé par une mikan (蜜柑) un type de mandarine, sans pépin et juteuse, qu’on ne trouve qu’au Japon.

4- La décoration

Votre kagami mochi est  presque prêt ! Il faut maintenant le décorer ! Il est parfois rajouté des algues kombu ou des branches de kaki, sous le kagami mochi. Le tout est posé sur une feuille de couleur rouge et blanche appelé shihōbeni (四方紅) qui aurait le pouvoir de protéger la maison des incendies. Le tout est ensuite posé sur un petit autel appelé sanpō (三宝). Pour terminer, on peut rajouter des feuilles de papiers pliés en forme d’éclair, très utilisées dans les rites shinto, les gohei (御幣).

On trouve aussi des kagami mochi avec un petit éventail sur le daidai ou une petite cordelette entre les deux mochis.

5- L’emplacement

Votre kagami mochi est prêt ! Vous pouvez alors le placer à deux endroits dans la maison : sur l’autel shinto de la maison appelé Kamidana (神棚 – littéralement l’étagère à Dieux ) ou dans l’alcôve décorative de la salle principale appelée Tokonoma (床の間). 

Le kagami mochi se mange ensuite lors du 2e week end de Janvier lors de la cérémonie shinto Kagami Biraki (鏡開き – l’ouverture du miroir). Sa surface a alors durci et se casse avec un marteau (jamais à découper avec un couteau, cela porte malheur sur la maisonnée). Cette cérémonie est très prisée dans les dojo pour fêter la nouvelle année.

Bonne Année à tous !
明けまして おめでとう ございます!