Skip to main content

8 thoughts to “Hiragana”

    1. Parce qu’il existe plusieurs “o” en japonais. Le caractère “を” est souvent écrit “wo” en romanji, mais il se prononce “o” et n’a qu’une fonction grammaticale (en gros pour les COD). Le caractère “お” se prononce aussi “o” mais lui permet d’écrire les mots. Le tableau de l’article reprend le système de retranscription Hepburn qui retranscrit “を” en “o”.

    1. Bonsoir,
      Le son “je” (ou \ʒø\)n’existe pas en japonais. Vous avez le son “ji” (ou \ʒi\) qui s’écrit じ et qui s’en approche, mais ce sera tout. Ce sera ensuite des combinaisons pour reproduire un son approchant, pour des noms d’origine étrangères, comme les prénoms par exemple.

  1. Bonjours j’aimerais savoir si les japonnais utilise l’hiragana pour écrire couramment à l’école ect ? est ce un moyen de dialogue pour l’écriture merci d’avance.

    1. Bonsoir Thomas,
      Les hiragana sont fondamentaux en japonais. Il existe 3 systèmes d’écriture. Au début, les enfants ne peuvent écrire qu’en hiragana et en katakana pour les mots étrangers, puis tout au long de leur scolarité, ils vont apprendre de plus en plus de kanji (caractère chinois), pour remplacer les hiragana. On considère qu’il faut connaître 2.000 kanji pour lire un journal, mais l’apprentissage des kanji dure toute une vie. Certains dictionnaires peuvent contenir jusqu’à 50.000 kanji. Sur les textes japonais, plus le texte est pour un public instruit ou spécialisé, plus il y aura des kanji, mais il restera toujours des hiragana: pour certains mots, les particules grammaticales , la conjugaison, des prénoms…et techniquement on peut tout à fait écrire tout en hiragana, on vous comprendra…mais ce sera un peu curieux, car seuls les jeunes enfants ecrivent comme cela.

      1. Bonjour merci de vôtre réponse je vais apprendre l’hiragana et le katakana puis après les 2000 kanjis ceci est une bonne idée ?

        1. Bonsoir Thomas,

          Il faut commencer par les katakana, car ce sont les caractères qu’on utilise le moins, donc on les oublie vite. Pourtant, on les utilise assez souvent. Ensuite il faut apprendre les hiragana, là vous pourrez lire des livres pour enfants. Mais il faut ensuite intégrer les kanji le plus vite possible, car sans eux, impossible de lire des livres quotidiens. Je ne sais pas pourquoi, mais ma première école de japonais n’a pas voulu les intégrer au programme des débutants, grosse erreur. Cela fait 7 ans que je fais du japonais et je n’en connais que 300~400. Je vous conseille d’utiliser les listes de kanji des examens du JLPT pour savoir par quoi commencer (on les trouve sur internet). Le niveau de difficulté n’en sera que plus progressif. En livre, le “Kanji to Kana” est un must pour les apprendre.
          Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.