Je suis allée pour vous à Epitanime 2015 !

Comme quasiment chaque année depuis 1998, je me rends à Epitanime dans les locaux de l’école EPITA pour profiter de la convention la plus sympathique et bon enfant de la région parisienne. A vos micros, bienvenus dans le temple de la japanime, des jeux de rythme et des karaoke géants !

Compet DDR
La grande cour accueillait à nouveau l’écran géant avec ici la finale de Dance Dance Revolution
DSCF2430
Un très beau stand de goodies avec des produits Good Smile Company avec tout un lot de figurines Hatsune Miku
DSCF2431
Ce très beau stand sera aussi présent à Japan Expo avec encore plus de figurines collector !
DSCF2433
La compétition de BomberMan est un classique à Epitanime. Projection sur grand écran et 10 joueurs en même temps. C’est la version XXL !
DSCF2435
La partie rétro n’était pas en reste avec ici le très bon Aladdin sur Megadrive (j’ai beaucoup joué à ce jeu quand j’étais plus jeune, le niveau du tapis volant poursuivie par la lave me hante encore)
DSCF2436
Autre grand classique, les combats à Super Smash Bros ! Un best seller de la firme japonaise Nintendo
DSCF2439
Gros plus de cette année. Un coin photo avec des spots professionnels pour prendre les meilleurs photos des cosplayeurs.
DSCF2440
La zone du bas était cette année réservée aux fanzines. Pas de coup de cœur pour moi cette année cependant.

 

DSCF2442
Si vous allez au Japon, vous ne pourrez pas échapper aux Pocky (le nom japonais des Mikado). Un stand proposait un nombre impressionnant de parfum. Je suis bien évidemment repartie avec des Pocky au matcha.
DSCF2443
Des bonbons à foison étaient aussi à la vente.
DSCF2444
La pluie a fait un peu fuir les gens. Mais les activités continuaient tout de même sur la scène qui a été couverte pour l’occasion.
DSCF2445
Pas d’Epitanime sans cosplayeur
DSCF2446
Le Manga Café proposait un coin lecture et vente

 

DSCF2448
Les activités étaient nombreuses, même la nuit !
DSCF2449
Un petit quizz Evangelion organisé par l’association “Brigade SOS Francophone” (en référence à l’anime Suzumiya Haruhi no yūutsu datant de 2006)
DSCF2450
Je n’ai pas pu résister à un mochi au matcha. Délicieux. Je devrais en acheter plus souvent.
DSCF2451
On trouvait aussi de bonnes affaires dans le coin dépôt-vente.
Karaoke
Le karoke géant pour finir les deux jours et deux nuits de folie.

Comme la tradition le veut, on a terminé cette édition avec Tatakae Otaking! l’opening d’Otaku no Video et X de X-Japan du film X-1999.

Que retenir de cette édition ? Je l’ai trouvée moins fournie que les années précédentes mais vu les derniers turn-overs au niveau de l’association, et la non-tenue de l’événement l’an dernier, cette édition est une reprise en douceur. Il y avait finalement peu de stand sur les traditions japonaises et cette édition était très concentrée sur la japanime. Peu de boutiques mais beaucoup d’activités et un staff ultra motivé. J’y ai trouvé une excellente ambiance, comme à chaque fois. A refaire l’an prochain en espérant plus de stand !

Si vous voulez goûter à l’ambiance Epitanime, vous pouvez participer à leurs diurnes et nocturnes qui ont lieu toute l’année et dont je parlais déjà ici et . Et même si vous n’êtes pas un ancien élève ou un étudiant de l’école, vous pouvez adhérer à l’association en tant qu’externe en cliquant ici !

 

Je suis allée pour vous à Geekopolis 2015 !

Comme l’an dernier, s’est tenu le 23 et 24 mai, à Paris Expo de la Porte de Versailles, la convention Geekopolis. J’avais trouvé la convention d’une taille honorable l’an dernier alors qu’il ne s’agissait que de la 2e édition. Mais j’avais eu une déception avec la section Japon qui était assez petite face à la section Avalon (médiévale fantastique) et surtout Nautilus (Steampunk).

Logo geekopolis

DSCF2420
La zone Little Tôkyô…avec un pauvre Totoro en cage
DSCF2407
De l’artisanat japonais
DSCF2406
Des bijoux en chimiren (tissu kimono)
DSCF2401
Animeland, le magazine de référence de l’animation japonaise. On y trouvait un coin lecture et la possibilité d’acheter d’anciens numéros.
DSCF2399
Des figurines Gundam de très grande qualité
DSCF2397
Des produits dérivés, ici un poster en tissu de l’excellente série Psycho Pass saison 1
DSCF2387
L’atelier Paint Cake où on pouvait manger des macarons Totoro et des cupcakes Tri-Force
DSCF2426
On avait droit à de très beaux produits dérivés Sailor Moon pour la nouvelle série Sailor Moon Crystal lancée pour les 20 ans de la série d’origine.
DSCF2418
Il y avait bien sûr du cosplay. Ici une version du personnage de Lisbeth, la forgeronne de talent de la série Sword Art Online Arc 1. Série que je conseille, surtout l’arc 1.
DSCF2411
On trouvait également de belles figurines de collection. Ici Ôyama Toshirô de la série Chū Kaizoku Captain Harlock (Albator chez nous)
DSCF2410
Quelques articles traditionnels et en particulier des vêtements d’inspiration japonaise utilisant du tissu de kimono (chimiren)
DSCF2409
Un stand que j’adore !
DSCF2376
Beaucoup de cosplay Steampunk. Ils étaient en majorité lors du salon
DSCF2389
Oooh le beau macaron!
DSCF2394
Une belle zone de jeux de rôles et de jeux de plateaux.
DSCF2396
Des produits dérivés encore et toujours. Je suis moi-même repartie avec une belle figurine DBZ.
DSCF2404
J’ai trouvé aussi de la décoration en papier d’origami assez jolie
DSCF2416
Une reproduction des équipes de Captain Tsubasa ! (Olive et Tom chez nous)
DSCF2423
Des figu-art Salor Moon 🙂
DSCF2425
Des figurines DBZ également vu l’actualité chargée cette année sur la série.
DSCF2429
Une zone dédicace assez sympathique au couleur du manga français Save me Pythie d’Elsa Brants

 

Alors que faut-il retenir de cette édition ? Et bien c’est une bonne surprise ! Même si la zone Little Tôkyô est encore petite vis-à-vis des autres zones, le salon est bien plus grand. Les stands japonais étaient un peu décevants (peu d’artisanat) mais c’était nettement mieux que l’an passé.

La convention était aussi beaucoup mieux organisée : allées plus grandes, pas mal de zones de repos pour manger et s’asseoir (ce qui manque cruellement dans les conventions), des master class et des conférences dans des zones séparées, des sujets en table ronde avec d’excellentes thématiques.

Vous pouviez voir du Kamishibai (théâtre de papier japonais), un concert A Cappella de jeux vidéos du groupe Negitachi, un concours de cosplay, une conférence sur les Vilains de shônen nekketsu (développement du personnage de Végéta dans Dragon Ball), une conférence Entrepreneuriat Geek : comment financer vos projets ?, la Master Class : Dessine-moi un Yokai… Des activités assez originales et surtout pour tous les goûts.

En résumé, je suis agréablement surprise. La convention s’est nettement améliorée, et le fait d’avoir rencontré énormément d’amis otakus et geeks sur le salon, est signe que cette convention commence à se faire un nom dans le milieu. Elle deviendra sûrement un rendez-vous incontournable des conventions parisiennes si elle continue sur cette lancée. A noter aussi que le public est légèrement différent de celui de Japan Expo ou d’Epitanime, j’ai trouvé qu’il avait beaucoup de familles et que c’était assez conviviale. Vivement l’an prochain !

L’attaque des Titans au Grand Rex le 29 mai !

Chaque mois le Grand Rex projette un film d’animation japonaise inédit en Vostfr. Ce mois-ci c’est le film inédit de Shingeki no Kyojin Zenpen – Guren no Yumiya (「進撃の巨人」前編~紅蓮の弓矢~) qui est à l’affiche ! attaque-des-titans-film-anime

 

Ce film, sorti en novembre 2014 au Japon, reprend les événements des 13 premiers épisodes de la série en version remastérisée (jusqu’à la Bataille de Trost et avant l’arc du bataillon d’exploration et du Titan Féminin). Un 2e film qui reprend la suite sortira au Japon en juin de cette année. On peut espérer une sortie en France en DVD et Blu-ray, vu le succès de la franchise en France. Voir des combats avec le harnais tridimensionnel sur grand écran, ça promet !

L’Attaque des Titans – L’arc et la Flèche écarlate
Le Grand Rex
2 boulevard Poissonnière 75002 PARIS
Métro : Bonne Nouvelle (Lignes 8 ou 9)

Vendredi 29 mai à 20h30
Tarif : 10€
Pour réserver vos places, cliquez ici !

 

Manger de la socca niçoise à Tôkyô !

Pour une fois, on quitte Paris pour goûter la cuisine du sud de la France…à Tôkyô !

Sasaco

Incroyable mais vrai, une jeune japonaise de 32 ans, Sasagawa Emiko, a décidé d’ouvrir un restaurant à socca, la fameuse crêpe niçoise à la farine de pois chiche, suite à sa formation en cuisine et pâtisserie qu’elle a suivi à Nice. Elle a appris à cuisiner la socca dans sa famille d’accueil, qu’elle continue de voir chaque été. Si vous n’avez jamais goûté de socca, vous avez raté quelque chose ! C’est délicieux ! Pourquoi pas profiter d’une visite à Tôkyô pour rendre visite à Emiko-san, qui parle en plus un excellent français.

Sasaco - Emiko

Chez Sasaco

Chūō-ku, Higashi Nihonbashi, 2 Chome−11−3 , Tôkyô

Acheter les gadgets japonais les plus fous en restant en France !

Si vous avez déjà été au Japon, vous n’avez pas pu louper les 100 yens shop ou Bic Camera. On y trouve des gadgets totalement fous, parfois utiles, parfois géniaux, parfois totalement incongrus ou ridicules. Les japonais ont comme principe de toujours vouloir améliorer les choses et de créer les objets les plus fonctionnels possibles, d’où cette offre impressionnante de petits objets pour se simplifier la vie. Mais souvent, ces gadgets ne sont vendus que là bas….ou peut être pas.

super-gorone-desk-laptop-frame-bed-computer-thanko-th

 

Effectivement, aujourd’hui, il est possible de commander certains de ces gadgets sur Japan Trend  Shop : produits high tech, beauté, produits dérivés d’anime japonais, électroménagers, nourriture, jouets…on y trouve de tout. Attention, une fois sur le site, on y passe des heures tellement le choix est incroyable !

Pour aller sur le site, cliquez ici !

Et si vous voulez découvrir des inventions totalement loufoques, je vous conseille également “101 inventions japonaises inutiles et farfelues : l’art japonais du “Chindogu” de Kawakami Kenji. Fou rire garanti. Pour vous procurer ce livre, vous n’avez qu’à cliquer sur l’image ci-dessous :