J’ai vu pour vous “Albator : Corsaire de l’Espace” en 3D

J’ai eu la chance le 20 décembre de participer à une avant-première au Grand Rex pour le film Albator en 3D  (Space Pirate Captain Harlock en VO). Alors ? Est-ce que cette nouvelle version du pirate qui a été la star sur Antenne 2 dans les années 70-80 vaut le coup?

Albator grand rex

1- On ne partait pas sur de bonnes bases

Autant être honnête tout de suite, Albator et moi ce n’est pas la grande histoire d’amour. Nous avons eu droit à deux séries en France : Albator 78 et Albator 84. Déjà à l’époque, je trouvais le dessin assez moche. Ce n’est pas le style de l’auteur Matsumoto Leiji qui me rebutait le plus, mais la très mauvaise qualité d’animation et les couleurs absolument horribles, même pour l’époque. Sans compter que le personnage d’Albator me faisait peur, un pirate balafré, maigrichon et ses copains Alfred(s) aux dents flippantes (deux personnages différents en fait, Tochirō Ōyama et Yattaran en VO).

albatorJ’ai aussi regardé une autre série du même auteur, qui se passe dans le même univers : Galaxy Express 999. Cette série ne m’a pas plus réconciliée avec cet univers entre les histoires déprimantes au possible (la planète des chatons morts…vous y croyez ça??!!) ou tout simplement horribles (la mort de Yutaka Moriki, un personnage avec un corps de bois).

2- Daft Punk m’a sauvée

Etant plus grande, les différentes séries et OAV ne m’ont pas simplifiée la tâche non plus. Il n’y a parfois aucun lien entre les histoires, je confondais les personnages entre eux en permanence : Matsumoto Leiji met toujours dans ses œuvres une blonde diaphane aux cheveux longs, le héro est toujours un “méchu”, et il est souvent accompagné d’un petit gros à lunettes au sourire carnassier. Un cauchemar !

interstella_5555Alors comment ai-je pu vouloir regarder ce film ? Déjà je me suis réconciliée avec le style Matsumoto grâce au film Interstella 5555 qui est une pure merveille : un clip de 68 minutes sur les musiques de Daft Punk et leur album Discovery. Le style Matsumoto, cela peut être très beau et très classe, surtout avec les techniques d’animation actuelles. Alors, un film dans un univers auquel j’ai dû mal à accrocher mais avec une nouvelle technique d’animation, pourquoi pas ?

3- Le pitch

Nous sommes au XXIXe siècle et la population humaine est devenue tellement importante que l’homme est parti dans l’espace pour conquérir de nouveaux territoires. Mais lorsque les milliards de colons décident de revenir sur la Terre, une grande guerre éclate et la Coalition GAIA décide de la transformer  en un sanctuaire inviolable. Plus aucun humain n’a le droit de poser le pied sur le berceau de l’humanité. La Terre est devenue une planète interdite protégée de près par la Coalition GAIA.

Un homme se rebelle contre cette coalition et considère que tout homme devrait être libre de revenir sur la planète d’origine de l’humanité. Cet homme c’est Albator, un corsaire de l’espace, dont la tête a été mise à prix par la Coalition. Il est craint dans plusieurs systèmes solaires, pillant les vaisseaux de la Coalition, mais représentant aussi un espoir pour les populations oppressées par GAIA.

Harlock 3DOn suit le jeune Yama, qui désire rejoindre l’équipage de l’Arcadia, le vaisseau maudit d’Albator. Cependant, les véritables intentions de Yama ne sont pas ce qu’elles paraissent et un lourd secret l’oblige à se lancer dans une mission dangereuse au sein de l’équipage de l’Arcadia.

 4- Pas mal pour un début, mais c’est vraiment bien?

Déjà vous n’avez pas besoin d’être fan d’Albator pour pouvoir suivre le film. Il faut savoir que si je n’arrivais pas à comprendre l’univers d’Albator, c’est parce que Matsumoto est généreux avec ses créations : il créé un univers mais il laisse volontiers de grands studios ou des réalisateurs de renom se réapproprier les personnages pour faire “leur version” de l’histoire. C’est ce qui a été fait avec ce film 3D, c’est une version possible de l’univers. Vous n’avez donc pas besoin d’avoir vu quoi que ce soit des séries, OAV, films et manga pour vous y retrouver.

Techniquement c’est vraiment très très beau ! Le voir en 3D est fortement conseillé. On retrouve les traits de Matsumoto mais le style a été assez travaillé pour que cela rende très bien en 3D. Certaines mauvaises langues vous diront que cela ressemble beaucoup à du Final Fantasy dans le style, mais je trouve que la direction artistique est beaucoup plus léchée. Il y a également beaucoup de mélanges pour qu’il soit difficile de définir une véritable époque. C’est très hétéroclite et pourtant cela fonctionne à merveille ! Les batailles de vaisseaux valent également le détour !

Albator 3D groupeEnfin au niveau scénario, cela tient très bien la route. C’est un bon film de science fiction, avec deux twists très intéressants que je n’ai absolument pas vu venir. Les fans en auront aussi pour leur compte car il y a énormément de références à l’œuvre d’origine. Il faut noter que la version disponible en France a été coupée de 10min par rapport à la version japonaise. Vous pourrez donc remarquer quelques plans de coupes assez brutaux, sûrement dus à ces modifications.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré le film ! C’est beau, l’histoire est très bien, et on peut apprécier même si à la base on ne connait pas le personnage ou même si on n’aime pas l’univers d’Albator ! Un seul bémol, la musique de fin qui ne colle pas du tout à l’univers et à l’ambiance du film. Dommage. Mais il s’agit tout de même d’un sacré tour de force, ce film sera sûrement sur ma prochaine liste de Noël, en Blu-ray bien évidemment pour profiter de la superbe qualité du film, et avoir, je l’espère, les fameuses 10 min tronquées de la version ciné.

Bonne Année à tous !

Au Japon, Noël est une fête purement commerciale qui se fait entre couples. Pour savoir comment cela se passe au Japon, vous pouvez consulter mon article sur le sujet ici.

DSCF0345

Mais en fin d’année, ce sont les festivités du Nouvel An qui sont célébrées en grandes pompes. Pour en savoir plus, vous pouvez aller lire mon article ici !

Alors avant le passage en 2014, je vous souhaite une excellente année

良いお年を ! (yoi otoshi o)

Deux films d’animation japonais pour Noël !

Nous voilà en pleine saison des fêtes de fin d’année ! La majorité d’entre vous doit être en vacances ou sur le point de l’être. Le Père Noël est passé, j’espère que vous avez tous été bien gâtés et que mes articles sur les idées cadeaux pour un ou une fan du Japon vous ont bien aidés. Cependant, les cadeaux ne s’arrêtent pas là ! Chance du calendrier, deux films d’animations japonaises sont sortis le même jour, ce 25 décembre !

Tout d’abord, Ghost in the Shell -Arise – Border 2 : Ghost Whispers qui est la suite de Ghost in the Shell – Arise – Border 1 : Ghost Pain, et dont je parlais déjà ici.

Ensuite, le film d’Albator en 3D (ou Captain Harlock en VO) que j’ai eu la chance de voir au Grand Rex le 20 décembre dernier, que je mentionnais déjà ici. Vous aurez droit à une critique complète très bientôt ! Profitez-en le Grand Rex fait des séances supplémentaires sur ce film !

Joyeux Noël à tous !

メリークリスムス(Merry Christmas!)

Arcade street – les bornes comme là bas

Il n’y a pas si longtemps, j’ai eu la chance d’être invitée à un événement dans le 11e. La soirée avait lieu dans une salle d’arcades qui est devenue en une soirée un véritable coup de cœur et une excellente adresse si on aime le Japon. Bienvenue chez Arcade Street !

ArcadeStreet

En quoi cette salle d’arcade m’a fait penser au Japon? Déjà pour le choix et la qualité de ses bornes, vous avez une borne de DDR X d’excellente qualité, un Pop N Music , une borne Mario Kart  GP2, du Metal Slug et un sacré best seller  : une borne Pacman permettant de jouer jusqu’à 4 joueurs en même temps ! D’autres bornes rares sont en cours d’acquisition.

Ensuite vous avez un grand choix de jeux de combat, mais contrairement aux autres salles d’arcade parisiennes, ici vous n’avez qu’un seul joystick par borne, et votre adverse se trouve sur une autre machine, en face de vous ! Vous ne voyez donc pas la personne contre qui vous jouez, la surprise arrive en fin de combat. C’est cette disposition qui est utilisée au Japon.

Un autre point très intéressant est le prix ! Au Japon les salles d’arcade du type Taito sont assez bon marché. Taito est une chaine de salles d’arcade, parfois des immeubles entiers sont dédiés aux jeux dans certains quartiers de Tôkyô. Jouer ne coûte pas très cher et chez Arcade Street, les jetons ne coûtent que 50 centimes ! On est loin des 1.5€, voir 2€, parfois demandé pour une seule partie !

En plus les deux personnes qui géraient la salle étaient très sympathiques. L’ambiance est bonne et la salle organise régulièrement des tournois et des événements. Je vous conseille donc de profiter des fêtes de fin d’année et des vacances pour y aller faire un tour, et profiter de ses deux étages dédiés aux jeux !

Arcades Street

10 rue des immeubles industriels, dans le 11e à Paris
Ouvert du mardi au samedi de 14h00 à 22h00 et le lundi de 17h00 à 22h00
Métro : Nation (RER A, Lignes 1 – 2 – 6 – 9)

http://www.arcadestreet.fr/

DDRX
Je vous conseille de tester leur borne DDX au sous-sol

EDIT 2016 : Arcade Street a malheureusement fermé après 6 ans de bons et loyaux service en octobre 2016. Mais l’équipe compte lancer un autre projet bientôt !

 

Enquête Idées Japon – Gagner des objets d’art et d’artisanat japonais !

Idées Japon est bien connue des parisiens qui viennent souvent dans le quartier japonais de St Anne. Cette association crée régulièrement des événements et publie des livrets de bonnes adresses. Ils avaient déjà organisé le Salon Idées Japon pour trouver des cadeaux de Noël, dont j’avais déjà parlé ici.

Log salon idée japonL’association propose aujourd’hui une enquête sur l’artisanat japonais. En répondant à 5 questions, vous pouvez peut être gagner un des 13 objets d’artisanats difficiles à trouver en France, et offerts par la boutique Top Art de Ginza à Tôkyô. Vous pouvez gagner des rouleaux kakejiku de peinture à l’encre et peinture à l’huile, des rouleux kakejiku avec des haiku, des porcelaines, des bols à thé.

Les 13 gagnants seront tirés au sort. Les gagnants seront contactés par e-mail et les noms annoncés sur le site le 26 décembre. Pour participer, vous pouvez cliquer ici. Dépêchez vous, vous avez jusqu’au 24 décembre pour jouer !