9 choses à savoir sur les enfants japonais – 1er partie

Une de mes meilleures amies vient de donner naissance à un petit garçon. C’est la joie et les félicitations qui pleuvent à l’annonce de la bonne nouvelle. Pour fêter l’événement, voici un article spécial : si ce petit garçon était né au Japon, à quoi ressemblerait sa vie ?

miyamairi

 

1- Maman tout le temps sur le dos !

Malheureusement le Japon n’est pas un pays qui aide les femmes à cumuler vie familiale et vie professionnelle. La société japonaise est encore très traditionnelle, et il est de bon ton d’arrêter de travailler une fois mariée, ou au plus tard à l’arrivée du premier enfant. Mais aujourd’hui, les femmes japonaises veulent aussi avoir une carrière. Devant une population vieillissante, les femmes commencent à se rebeller et à demander des structures d’accueil pour cumuler vie professionnelle et vie de famille. Mais le combat est loin d’être gagné. La majorité de la population masculine considère que la femme doit être à la maison, et seulement 1/4 des japonaises s’imaginent encore en activité à 40 ans. Si ce petit garçon était japonais, il aurait une maman à plein temps sur le dos, et verrait son papa moins d’1h par jour, ce dernier cumulant les heures de travail pour subvenir, seul, aux besoins de la famille. Pas très folichon !

2- Un passage au temple shintoïste : O Miyamairi (宮参り)

Comme tout petit japonais qui se respecte, ce petit garçon aurait droit à sa première visite au temple. Trente-un jours après la naissance, la famille emmène le nouveau né au temple pour remercier les dieux (kami – 神) pour la naissance sans encombre. Ensuite, un prête fait une prière, avec un tamagushi (玉串 – une offrande composée de feuilles de Sakaki) pour souhaiter bonheur et santé à l’enfant. Il n’y a pas de notion de pécher dans le shintoïsme, il n’y a pas de cérémonie de purification. Pendant longtemps, la mère n’était pas admise lors de la cérémonie, car considérée comme encore impure suite à l’accouchement. Cette coutume n’existe plus, et le plus souvent la visite au temple se fait entre 1 et 3 mois après la naissance de l’enfant. Seule la famille proche est admise à cette cérémonie (parents et grands-parents seulement). On y boit le saké et un talisman est offert au nouveau-né lors de la cérémonie.

3- Le roi de la fête : Shichi – Go -San (七五三)

Mais pour ce petit garçon, la fête ne serait pas fini s’il était japonais ! A l’âge de 3 ans et de 5 ans, il retournerait au temple dans ses plus beaux atours. Le 15 novembre, il irait fêter le Shichi – Go -San, c’est à dire la fête des 7, 5 et 3 ans ! Ces âges sont bénéfiques dans la numérologie japonaise, et cette tradition remonte à l’époque Heian (de 794 à 1185 après JC). Il irait au temple shintoïsme dans un kimono composé d’un hakama (袴- long pantalon large plissé) et d’un haori (羽織 – longue veste). Il mangerait un bonbon long de couleur rouge et blanche qui représente la longévité, qu’on appelle chitose ame (千歳飴). Cette tradition permet aux parents d’exprimer leur désir d’avoir un enfant ayant une vie longue et prospère.

this boy has chitose-ame or thousand-year candy

Mais autant la vie d’un petit japonais est remplie de fêtes et de cadeaux, autant cela va se compliquer une fois arrivé à l’école !

La suite très bientôt !

Perfume ou un parfum electro-pop au Japon

Dimanche soir a eu lieu au Bataclan le premier concert en France du groupe de j-pop Perfume. Vous ne connaissez pas ? Pourtant elles font un carton au Japon et le concert du Bataclan était sold out ce week end. Alors ? Qui sont les Perfume ?

Perfume concert

1- Il était une fois à Hiroshima

En 1999 à Hiroshima, trois jeunes filles rentrent à l’école Actor School de la ville. Cette boite à star les forme en danse, chant et acting. Les trois demoiselles décident alors de créer un groupe de chanteuse. Le groupe est alors composé de Nishiwaki Ayaka (西脇 綾香), Kashino Yuka (樫野 有香) et Kawashima Yūka (川島 優香). Quel nom donné au groupe ? Facile, chacune des membres a dans son prénom le kanji Ka (香) qui signifie : parfum ! Le nom du groupe était trouvé !

2- Arrivée de Nocchi

Nous sommes en 2000/2001 et Kawashima Yūka décide de quitter la formation pour reprendre ses études, avant même que le groupe ne soit lancé. Au début, Ayaka et Yuka décident de rester à deux, mais la mère d’Ayaka lui conseille de trouver une 3e personne pour donner plus de force au groupe. Ayaka contacte alors une autre jeune fille de la même promo qu’elle de l’Actor School : Ōmoto Ayano (大本 彩乃). Même si son nom de comporte pas le kanji du parfum, le groupe ne change pas de nom et gardera cette configuration jusqu’à aujourd’hui ! Elles décident de prendre en plus des noms de scène : Ayaka devient A~Chan (あ~ちゃん), Yuka devient Kashiyuka (かしゆか) et Ayano devient Nocchi (のっち).

3- Premiers tubes en indé

En 2002, elles commencent leur carrière en local (à Hiroshima seulement) avec deux singles en édition limitée : OMAJINAI*Perori en mars et Kareshii Boshuu en novembre. Vu le tirage très limité de ces deux singles, ce sont deux CD très rares et particulièrement recherchés aujourd’hui. Sur ces deux chansons, le groupe ressemble beaucoup aux idoles classiques de l’époque : couleur pop, look d’écolière, voix haut perchée, chanson assez rose bonbon dans l’esprit. On est loin des compositions actuelles du groupe.

Attention ça fleure bon les années 90 et les looks improbables.

 4- Le début de la gloire en major

Elles se font alors repérer par le producteur Yasutaka Nakata en 2003 et partent à Tôkyô pour continuer leur ascension. Elles entrent alors sous le label BEE-HIVE Records. Elles sortent alors deux singles Monochrome Effect et Vitamin Drop. Mais c’est en 2005 qu’a lieu le véritable tournant. Elles signent avec Tokuma Japan Major Label. Elles sortent alors trois autres singles : Linear Motor Girl, Computer City et Electro World. On commence à se rapprocher de leurs productions actuelles, niveau look, chorégraphie, et niveau son. Elles décident en effet d’aller dans un secteur de niche : l’electro-pop ! Ce sera un choix décisif pour la suite.

5- Hier le Japon…aujourd’hui le monde !

La consécration arrive enfin en 2007 avec leur single Polyrhythm. La chanson arrive directement n°4 du Top Oricon (l’équivalent du top 50 au Japon). Et ce n’est que le début ! Polyrhythm est utilisé comme musique d’ambiance dans Cars 2 ! Et là tout y est ! La musique rythmée, la bonne humeur, les chorégraphies, le look étudié !

C’est alors le début de la gloire. Les Perfume enchainent les succès et les classements au top des ventes : Baby Crushing Love, Chocolate Disco avec l’album GAME et  Love the World, Dream Fighter, One Room Disco avec l’album Triangle.

Les Perfume commencent à se faire connaître à l’étranger grâce à Polyrhythm et lancent le premier fan club international en anglais. Un cas unique dans le milieu ! Après 3 concerts en Europe, ainsi qu’une tournée en Asie, hors du Japon, plus rien ne les arrête ! Vous aussi pour avoir la pêche, écoutez les Perfume ! L’album que je vous conseille ? JPN sorti en 2011 avec les titres Nee, Voice, Spice, Laser Beam, Fushizen na Girl.

 

Que se passe-t-il à Japan Expo 2013 ?

Début des festivités depuis jeudi à Japan Expo ! Voici le week end, la période la plus chargée lors du festival ! Je suis déjà passée vendredi et voici quelques photos pour vous mettre dans l’ambiance avant de vous y rendre ce week end !

 

Vous pouvez tester les dernières nouveautés en matière de jeux vidéos
Vous pouvez tester les dernières nouveautés en matière de jeux vidéos

 

Mais vous pouvez également faire du retro gaming
Mais vous pouvez également faire du retro gaming

 

Vous pouvez également faire du shopping et acheter les séries de votre enfance :)
Vous pouvez également faire du shopping et acheter les séries de votre enfance 🙂

 

DSCF0795
Un petit karaoke sinon ? Avec diffusion en direct au Japon !
Envie d'être au calme ? Allez faire un tour dans l'expo Evangelion
Envie d’être au calme ? Allez faire un tour dans l’expo Evangelion

 

Vous pouvez aussi regarder des interviews : ici  Isayama Hajime le mangaka de L'Attaque des Titans
Vous pouvez aussi regarder des interviews : ici Isayama Hajime le mangaka de L’Attaque des Titans

 

Faites aussi l'exposition consacrée à Hara Tetsuo, le mangaka à l'origine de Ken Le Survivant (Hokuto no Ken en VO)
Faites aussi l’exposition consacrée à Hara Tetsuo, le mangaka à l’origine de Ken Le Survivant (Hokuto no Ken en VO)

 

Un tit creux ? Allez manger des takoyaki :)
Un tit creux ? Allez manger des takoyaki 🙂

 

Je vous conseille également de visiter les stands touristiques qui vous présentent différentes régions du Japon
Je vous conseille également de visiter les stands touristiques qui vous présentent différentes régions du Japon
Vous pouvez passer sur la Scène Cosplay pour admirer des costumes et prendre des photos
Vous pouvez passer sur la Scène Cosplay pour admirer des costumes et prendre des photos
Terminez avec du shopping. Vous pouvez vous procurer des kimonos et yukata
Terminez avec du shopping. Vous pouvez vous procurer des kimonos et yukata
Ou peut être préférez-vous acheter du matériel pour vous faire du thé ?
Ou peut être préférez-vous acheter du matériel pour vous faire du thé ?

 

Sinon il  y a de quoi faire en terme de goodies et autres peluches
Sinon il y a de quoi faire en terme de goodies et autres peluches
Des figurines sinon ? Attention à votre portefeuille !
Des figurines sinon ? Attention à votre portefeuille !

 

Et pour finir un spectacle ! Bon visionnage !

Trois livres indispensables pour vous aider en japonais

Lorsqu’on étudie le japonais, quelle que soit la méthode utilisée, il est parfois utile d’avoir des livres “coup de pouce” pour nous aider à mieux réviser. J’ai personnellement noter 3 points difficiles dans mon apprentissage :

  • retenir les lectures chinoises des kanji
  • les formules grammaticales avec les formes en -TE
  • le vocabulaire et les centaines homonymes existants en japonais

Voici donc 3 livres qui m’ont aidée sur ces 3 problèmes.

1- Kanji to Kana

C’est un grand classique pour apprendre les kanji. Ce livre, très bien fait, contient la liste officielle des kanji nécessaires à la vie quotidienne. Cela fait tout de même 2141 caractères à apprendre! Le livre vous explique l’historique des kana et des kanji, vous donne le sens de tracé des caractères, les différents types d’écriture, les lectures chinoises et japonaises, des listes de vocabulaire, un dictionnaire qui fonctionne par tracé, clé ou prononciation. Oui ! Kanji to Kana c’est tout ça ! Un indispensable de tout élève en japonais. Pour vous le procurer, cliquez sur l’image ci-dessous.

2- 50 règles essentielles – Japonais

Voici un petit livre au format très pratique que j’ai adoré pour réviser. Vous avez besoin de fiche rapide pour bachoter avant un examen ? Ce livre vous sauvera la vie ! Attention, il s’agit de fiche résumé et non d’un cours complet ! Impossible d’apprendre le japonais avec ce manuel,  car il n’est pas assez détaillé pour vous faire comprendre la grammaire assez complexe de la langue japonaise. Le livre comporte 50 fiches ce qui donne 50 points de grammaire, avec la règle de grammaire, des exemples et une page d’exercices. Pour vous le procurer, cliquez sur l’image ci-dessous.

3- 100 fiches de vocabulaire japonais

Voici un livre pour les étudiants confirmés. Ce livre regroupe 100 fiches de vocabulaire sur des thèmes très variés : corps humain, les moyens de transport, la nourriture, les animaux. Mais les thèmes peuvent être beaucoup plus complexes : médecine, arithmétique, biologie, littérature, musique, géographie, démographie, religions, politique, informatique… Les fiches vous donnent le mot français ainsi que son écriture en kanji ou en kana. Vite indispensable vu le nombre important d’homonymes en japonais. Un seul regret : il n’y a pas de fiches pour les verbes ou les adjectifs. Pour vous procurer ces fiches, cliquez sur l’image ci-dessous.

Bonne révision !