Comment découvrir le Japon en restant chez soi ? Le top 3 des émissions sur le Japon

Le Japon est un pays magnifique. Sa culture, son artisanat, sa cuisine, ses paysages, c’est le dépaysement total. Mais un voyage coûte cher, et un séjour de deux semaines minimum est nécessaire pour pouvoir profiter du voyage. Il faut donc un minimum de temps et d’argent pour pouvoir partir au pays du soleil levant. En attendant, il existe plusieurs émissions régulières qui vont vous permettre de voyager au Japon en restant tranquillement au fond de votre canapé. Voici mes 3 émissions télé préférées pour découvrir le Japon.

1- Japan in Motion 


J’avoue, c’est mon émission favorite. Des chanteuses japonaises (idols) parcourent le Japon, font des présentations de l’artisanat de la région, testent la cuisine locale ou visitent des lieux touristiques. Très instructif, drôle et dynamique, cette émission a l’avantage d’être en japonais sous-titré français. Les groupes de chanteuses changent à chaque changement de saison télévisuelle. Le style de présentation change donc en fonction du groupe qui présentera l’émission. C’est tous les mardi soirs à 19h30 sur la chaine Nolife (chaine disponible sur les box ADSL).

Points forts : émissions variées, les présentatrices avec une préférence pour le groupe d’idol Passpo☆ (ぱすぽ☆), la VO sous-titrée, les anciennes émissions visibles sur le site de l’émission.
Points faibles : depuis la dernière saison, un personnage en 3D, typé manga et à la voix assez insupportable, est présente lors des jingle. Trop “cliché” à mon goût.

Edit : Le personnage en 3D a été supprimé des saisons suivantes 🙂 Yatta !

2- Begin Japanology


Voici une émission très intéressante et visible sur NHK World. Beaucoup plus sérieux que Japan in Motion, les thèmes vont de l’histoire d’un ustensile de la vie quotidienne, aux interviews d’étrangers installés au Japon. Très instructif, cette émission vous donnera une approche très académique du Japon. C’est diffusé plusieurs fois par jour, tous les mardi, sur NHK World (chaine disponible sur box ADSL et CanalSat).

Points forts : émissions très complètes, interview d’étrangers installés au Japon
Points faibles : très académique, l’émission n’est disponible qu’en anglais sans sous-titrage…quel dommage pour ceux ne maitrisant pas l’anglais ! Il n’y a pas non plus d’archive disponible.

3- Toco Toco

 

Voici une autre émission que j’adore. Un japonais prend le micro et vous présente un lieu qu’il apprécie. Les personnes interrogées viennent du monde du jeu vidéo, de la musique, ou de l’art. Les lieux présentés peuvent aller du concept bar au jardin public zen à ne pas manquer. C’est très intimiste et les endroits visités sortent des sentiers battus. Vous ne trouverez pas ces adresses dans les guides sur le Japon ! En bonus, la personne faisant la présentation, parle d’un mot de la langue japonaise, qu’il ou elle, voudrait faire découvrir au public français. C’est un lundi sur 2, dans l’émission 101% qui commence à 19h00 sur Nolife (chaine disponible sur les box ADSL). Il y a plusieurs rediffusions dans la semaine. Les archives de l’émission sont également disponibles sur Nolife Online (service payant).

Points forts : lieux originaux, émission en VO sous-titrée, le mot de la fin
Points faibles : archives disponibles que via le service payant de la chaine (mais je vous conseille de vous abonner, cette chaine a d’autres excellentes émissions sur la thématique du Japon)

Quel manga est fait pour vous? Et lequel offrir à quelqu’un? – Partie 2: Adultes

Après avoir vu les manga qui sont destinés à un jeune public, voici ce que vous devez savoir sur les manga réservés aux adultes.

1- Seinen – le manga adulte pour jeune homme

Aujourd’hui, les librairies font bien la différence entre le seinen et les shôjo/shônen. Le seinen est un manga pour jeunes adultes, à partir de 20ans, et pour un public plutôt masculin. Ce type de manga n’est absolument pas pour les enfants, et ce, quel que soit le type de dessin, qui parfois pour des effets de décalage, peut paraître enfantin (NaruTaru ou Oruchuban Ebichu). Il  faut savoir que les japonais n’ont pas du tout la même approche de l’univers graphique que les occidentaux. Ce n’est pas parce que le support est la BD, que le public visé est forcément jeune.

Les seinen sont pour adultes à cause des thèmes abordés, parfois très sombres. Certains peuvent traiter de sujets de société ou de thématiques graves, comporter du langage ou des images crues ou contenir une certaine violence graphique. Les personnages sont souvent bien plus développés que dans les shônen ou les shôjo, plus réalistes et moins manichéens. D’autres ont des sujets assez complexes pour un jeune public et aborder des débats moraux ou philosophiques. Même si le seinen est pour un public masculin, comme pour le shônen, le lectorat peut également être féminin.

Tous le styles sont également représentés. Je vous conseille véritablement de lire des seinen. Certains sont de vraies perles au niveau graphique et scénaristique.

Lecture conseillée : 20th Century Boys (20世紀少年, Nijusseiki Shōnen) de Urasawa Naoki – 22 tomes publiés en France (série terminée)

Ce manga a remporté le Prix de la Meilleure BD 2004 du festival d’Angoulême.

2- Jôsei (女性漫画) ou le Redikomi (レディコミ) – le manga adulte pour jeune femme

Cette catégorie n’existe pas vraiment en France, vous trouverez donc ces manga dans la partie seinen d’une librairie , voir dans la partie shôjo. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès d’un vendeur pour être sûr d’être dans la bonne catégorie.

Le jôsei est le mix du shôjo et du seinen : des histoires d’amour la plupart du temps, dans des univers variés , avec des personnes et des histoires plus complexes que dans les shôjo. La difficulté du passage à l’âge adulte et la place de la femme dans la société sont des sujets récurrents. Un shôjo pouvant évoluer avec son public, il peut devenir un jôsei avec le temps (comme Lady Oscar par exemple – Versailles no Bara en VO).

Lecture conseillée : Bride Stories (乙嫁語り – Otoyomegatari) de Mori Kaoru – 4 tomes publiés (série en cours)

Ce manga est pour moi un véritable coup de cœur. Si vous ne devez offrir qu’un seul manga à une personne réfractaire à ce style de BD, ce serait celui là ! Ce manga a d’ailleurs remporté le Prix Intergénérations 2012 du festival d’Angoulême.

3- Yaoi (やおい) – des histoires d’amour entre hommes pour les filles

Voici un genre très particulier. Le yaoi pourrait être décrit comme une sous-catégorie de jôsei ou de shôjo. Il s’agit d’histoires d’amour, faites pour les filles, écrites par des femmes, mais décrivant des relations homosexuelles entre hommes. Ce style est très codifié. Les personnages sont souvent androgynes, avec un personnage plus viril et un personnage plus efféminé dans les couples décris. Cette catégorie est plutôt désignée sous l’appellation Boy’s Love ou BL (ボーイズラブ) au Japon.

Il existe plusieurs sous-catégorie de yaoi, plus au moins explicite concernant la sexualité. Le shonen-ai est la catégorie la plus grand public et celle qu’on retrouve le plus en France. Les relations sont platoniques ou alors la sexualité n’y est jamais dessinée. J’avoue que je n’ai jamais accroché à cette catégorie, mais ce type de manga fait un carton au Japon comme en France.

Lecture conseillée : New York-New York (ニューヨーク・ニューヨーク – New York New York) de Ragawa Marimo – 4 tomes publiés (série terminée)

Je vous préviens, vous allez verser votre petite larme à la fin du tome 4.

 4 – Yuri (百合) – Quand les filles aiment les filles

Il ne faut pas confondre le yaoi avec le yuri. Le yaoi décrit des relations homosexuelles entre hommes, le yuri décrit des relations homosexuelles entre femmes. Le genre n’existe pas en France, mais on peut trouver des éléments yuri dans certains shôjo ou yôsei publiés en France comme dans Sailor Moon ou Card Captor Sakura. Les codes sont exactement les mêmes que ceux du yaoi mais en version féminine.

Lecture conseillée : Utena – la fillette révolutionnaire (少女革命ウテナ, Shōjo kakumei Utena) de Saito Chiho – 5 tomes publiés (série terminée)

5 – Hentai (変態) et Ecchi (エッチ) – pour public averti

On commence à trouver ces deux catégories dans les rayons de librairie, mais souvent en haut des étalages et sous plastique…et pour cause ! Hentai signifie perversion en japonais. Ici il s’agit de manga interdit au moins de 16 ou de 18 ans et clairement à thématique pornographique. Le style ecchi (prononciation du H de hentai en anglais) désigne toute publication à connotation sexuelle. Bref, si vous tombez sur ces manga en librairie, ce n’est pas vraiment le cadeau discret à offrir pour un Noël en famille. Comme ce blog est tout public, vous n’aurez bien évidemment pas de lecture conseillée pour ces catégories.

Voilà! Vous connaissez maintenant les catégories principales de manga (il existe encore beaucoup de sous-catégories) et pourrez sans encombre trouver celui qui convient le plus à vos goûts ou à ceux de vos proches.

Qu’est-ce qui est plus mignon qu’un chaton et qui amuse les japonais?

Un chaton, c’est quand même hyper mignon (fan de chat inside). Après cela grandit et cela reste rigolo, majestueux, mais cela n’est plus aussi adorable. Il existe pourtant un animal, qui même sous sa forme adulte, reste trop kawaii (可愛い)et que les japonais adorent : le panda roux ! Cet animal , qui est menacé d’extinction 🙁 , est tout simplement une peluche vivante, un mix entre un renard, un ourson, un raton-laveur et un chat ! Il est d’ailleurs l’emblème du navigateur internet Mozilla : Firefox (firefox étant l’un de ses surnoms en anglais, on l’appelle également red panda).

Les japonais, jamais à cours d’idée pour leurs émissions de variété, ont décidé d’enfermer une jeune fille toute une nuit avec deux pandas roux. Le résultat est super mignon, même si on plaint un peu la demoiselle.

 

 

 

 

Pour que cette espèce ne disparaisse pas, n’hésitez pas à en adopter un ou à faire un don au Red Panda Network (site en anglais). Il sont tellement mignons ^^.

 

Taiko : le tambour qui développe votre vitalité!

Vous avez dû déjà voir dans le métro des affiches magnifiques pour le concert de taiko : Yamato – Les tambours du Japon

Impressionnant, vibrant, ce concert a déjà fait plusieurs fois salle comble. Il s’agit d’un concert de tambours traditionnels japonais, le taiko, qui est un énorme tambour sculpté dans un tronc d’orme du Caucase. Son son est puissant et fait vibrer tout le corps de son musicien.

Mais saviez-vous qu’il est possible d’apprendre à jouer de cet instrument ? Le centre Tsunagari Taiko est une école parisienne de taiko et de danse japonaise traditionnelle. L’approche de l’école est de développer sa souplesse et sa vitalité par le biais de la musique. En effet, jouer du taiko est physique, et exige de la souplesse au niveau de bassin. Sa pratique permettrait de se détendre et d’atteindre un état de bien être. Voilà une façon amusante et typiquement japonaise de rester zen et de se dépenser pour contre-balancer le stress et la fatigue de la semaine.

Le centre propose des concerts, des cours, des conférences ainsi que des ateliers découvertes. L’école est également présente à Japan Expo. N’hésitez pas à y faire un tour ! Le centre est, en plus, classé Entreprise Ethique !

Tsunagari Taiko Center
12 bis rue Froment, dans le 11e.
Métro : Breguet-Sabin (ligne 5), Voltaire (lignes 9) ou Bastille (lignes 1, 5 ou 8)
www.tsunagari-taiko-center.com
Cours le mardi, mercredi, jeudi et samedi

Quel manga est fait pour vous? Et lequel offrir à quelqu’un? – Partie 1: Enfants et ados

Il y a encore quelques années, lorsque j’étais encore une jeune otaku (fan de manga) dans un environnement hostile (comprendre les années 90, où la BD nippone n’avait pas bonne presse), il était difficile de se fournir en manga et de savoir lequel pouvait potentiellement me plaire. Heureusement depuis, les mœurs ont évoluées, les geeks et les otakus ont pris le pouvoir, et on peut trouver dans n’importe quelle grande chaine culturelle un rayon manga.

Mais arrivé dans la rayon, voilà qu’on se retrouve avec des appellations telle que: shônen (少年), shôjo (少女), seinen (青年), josei (女性), yaoi (やおい), yuri (百合 ) ecchi (エッチ)… Quel bazar pour le néophyte! Pas de panique! Chaque style décrit précédent est en faite une appellation qui permet de déterminer, quel type d’histoire ou pour quel public, un manga est destiné. Vous allez devenir un pro des catégorisations et vous éviterez de faire quelques impaires. Aujourd’hui, vous saurez tout sur les manga pour enfants et jeunes adolescents.

1- Kodomo (子供) – littérature enfantine

Oui, vous êtes choqués! Mais il existe bien des manga spécialement destinés aux jeunes enfants. Non, il n’est pas toujours question de super héros ou de robots géants dans les manga, le tout sans violence, ni petites culottes (les stéréotypes ont la vie dure). Les kodomo manga sont pour un public allant des tout-petits jusqu’à l’âge de 8 ans. C’est parfait pour la petite sœur ou le petit cousin, sans effrayer les parents.

Lecture conseillée :  Chi – une vie de chat (チーズスイートホーム – Chi’s Sweet Home) de Kanata Konami – 9 tomes publiés en France

2- Shônen (少年) – aventures pour jeunes adolescents

Le shônen est sûrement la catégorie la plus représentée dans nos rayons de librairie. Tout le monde a au moins déjà vu dans les grandes enseignes un manga de Dragon Ball. Les codes du shônen sont assez simples : un groupe de héros sont soumis à des épreuves et parviennent par leur amitié, leur détermination et leur courage, à dépasser leurs limites et à abattre tous les obstacles. Le public visé est assez large, mais on pourrait le situer entre 10 et 20 ans.

Veuillez cependant noter que certains shônen sont de vrais romans fleuves (52 tomes pour Dragon Ball, 62 tomes pour Naruto avec une publication toujours en cours depuis 13 ans!). Un manga shônen peut donc évoluer avec son public et ensuite devenir plus sombre ou pour un public adulte. Commencez donc toujours par choisir les premiers tomes, si vous devez offrir un shônen à un jeune adolescent ou à un pré-ado.

Les domaines décrits dans les shônen sont assez larges. Les histoires peuvent se dérouler dans le domaine du sport (Olive et Tom – Captain Tsubasa en VO), reprendre les codes des romans d’aventures (Fly – Dragon  Quest – Dai no daibōken en VO), les super héros dans un domaine fantastique (Les Chevaliers du Zodiaques – Saint Seiya en VO), le polar (Détective Conan – Meitantei Konan en VO)…

Les shônen sont plutôt pour un public de garçons, mais il n’est pas rare que certains titres plaisent également aux filles. Cela arrive surtout lorsqu’il s’agit de manga reprenant la thématique des comédies romantiques, comme par exemple Video Girl Ai.

Lecture conseillée : Hikaru no Go (ヒカルの碁) de Obata Takeshi – 23 tomes publiés en France (série terminée)
L’histoire se déroule dans le milieu du jeu de Go (jeu traditionnel japonais sur un damier avec des pierres blanches et noires). Ne vous fiez pas au thème qui peut sembler assez rébarbatif, le manga est juste génial et très prenant!

3- Shôjo (少女) – amourettes et magical girls pour jeunes filles

Les garçons ont le shônen, les filles ont le shôjo! Il s’agit du penchant féminin de la catégorie précédente. Le public visé va de la  pré-ado à la jeune adulte. Les thématiques sont également très larges : fantastique (Fushigi Yûgi), sport (Cynthia ou le rythme de la vie – Hikari no Densetsu en VO), comédie romantique (Fruit Basket), drame (Laura ou la passion du théâtre – Glass no Kamen en VO)…

Chez nous, la catégorie la plus connue est le domaine des Magicals Girls : ces petites filles qui peuvent se transformer en héroïne grâce à un artefact magique (style très populaire dans les années 80). Souvenez-vous! Gigi (Mahō no Princess Minky Momo en VO), Creamy, merveilleuse Creamy (Mahō no Tenshi Kurīmī Mami en VO), Susy aux fleurs magiques (Mahō no Aidoru Pasuteru Yūmi en VO), Vanessa et la Magie des rêves (Mahō no fairy Pelsia en VO)… Aujourd’hui, c’est Card Captor Sakura ou Chocola et Vanilla qui ont pris le relais.

Lecture conseillée: Georgie (ジョージィ!) de Izawa Mann et Igarashi Yumiko – 5 tomes publiés en France (série terminée).

Comme je suis super sympa, vous n’avez qu’à cliquer sur les images de l’article pour arriver directement sur une page vous permettant d’acheter directement les manga proposés sur Amazon. Rapide et facile pour vos achats de Noël*!

C’est tout pour cette semaine. Rendez-vous bientôt pour savoir quel manga offrir à des adultes!

* Cet article n’est pas sponsorisé (je ne touche aucune rémunération directe des éditeurs pour avoir parlé de ces publications), mais les liens vers ces produits sont affiliés, c’est-à-dire que je touche une petite commission sur ce que vous achetez. Pour vous, cela ne changera rien au prix, vous ne payerez pas plus cher, mais pour ce blog, cela signifiera beaucoup! En effet, cela permettra de financer de futures acquisitions qui pourront être critiquées sur ce blog. Alors n’hésitez pas!