La Fête des Poupées : 4 infos pour connaître le Hina Matsuri

Ce dimanche a eu lieu une fête traditionnelle que j’aime beaucoup : le Hina Matsuri (雛祭り). Chaque 3 mars, on organise la Fête des Poupées pour célébrer les petites filles. Voici comment cela se déroule.

Hina dan

1- La Fête des Pêches ou Momo no Sekku (桃の節句)

Hina Matsuri furisodeLa fête des pêches est l’autre nom du Hina Matsuri. On parle de fête des pêches car on considère que les fleurs de pêchers ont les qualités qu’une jeune fille doit avoir : grâce et beauté. C’est également début mars que les pêchers fleurissent, c’est un signe de longue vie dans la culture japonaise, et c’est tout ce qu’on espère aux jeunes filles de la maisonnée. A la base, la fête était plus célébrée par l’aristocratie, mais elle est maintenant fêtée par tous depuis la fin du XVIIIe siècle.

Aujourd’hui, si une famille a une petite fille parmi ses membres, une petite fête est organisée en son honneur. Cette dernière pourra revêtir un furisode (un kimono à manche très longue), recevra de petits cadeaux et ira se recueillir au temple shintô avec sa famille.

2- Préparation de l’alcôve aux poupées

Hina matsuri origamiMais on parle de fête des poupées car l’élément le plus significatif de cette célébration est la décoration préparée pour l’occasion avec des poupées appelées hina ningyô (雛人形). La famille va reproduire dans le tokonoma (床の間 – une alcôve dans la pièce principale de la maison) une court impériale de l’ère Heian (époque allant de 785/795 à 1185).

La disposition des poupées obéit à des règles. Sur la forme la plus sophistiquée (et également la plus chère), la reproduction s’étend sur les 5 étages, voir jusqu’à 7, d’une plateforme appelée hina dan (雛壇). On met sur le hina dan un tissu rouge qui servira de décor et qui est appelé dankake (段掛). Il faut savoir également que parfois, par manque de place ou à cause du prix, l’alcôve sera beaucoup moins décorée et pourra ne recevoir que des poupées en origami ou une statuette comme seule décoration.

3- La reproduction de la cour impériale de l’ère Heian

Hina Matsuri dairi binaUne fois le hina dan prêt, chaque étage reçoit ses poupées dans un ordre précis. Sur le premier étage, on place le couple impérial ou dairi bina (内裏雛). A gauche sera placé la poupée de l’empereur (お内裏さま – O-Dairi-sama) qui tient toujours comme objet rituel un saku (笏 – sceptre en bois plat d’origine chinoise). A droite, on place l’impératrice (御雛様 – Ohime-sama) qui tient comme objet un éventail. Derrière le couple impérial, on place un paravent doré appelé byôbu (屏風).

Sur le 2e étage, on place 3 dames de compagnie appelées San-nin Kanjo (三人官女) et qui tiennent un service à saké. Sur le 3e étage, nous avons un orchestre composé de 5 musiciens appelés Go-nin Bayashi (五人囃子). Chaque musicien tient un instrument, sauf la poupée centrale, qui est le chanteur et qui tient un éventail.

Sur le 4e étage, on retrouve deux poupées qui représentent deux ministres de l’empereur ou Daijin (大臣). Celui de droite représente un ministre plutôt jeune, alors que celui de gauche est une poupée faisant plus âgée. Les deux poupées tiennent un arc et des flèches comme objet symbolique. On place souvent entre ces deux poupées des offrandes, comme des gâteaux de riz appelés hishimochi (菱餅) en forme de losange. Le 5e étage regroupe les 3 dernières poupées représentant 3 samouraïs, protecteurs de l’empereur.

Si le hina dan comporte un étage 6 et 7, on retrouve des reproductions miniatures d’objets de l’époque : outils, carriole, vaisselle, petits meubles, palanquin… Aujourd’hui, ces poupées et décorations se transmettent dans la famille, mais à la base, on pensait que les poupées servaient de talismans qu’on allait brûler au temple pour protéger les filles de la maisonnée.

4- A boire et à manger

shirozakeEt pour compléter cette célébration, il est bien évidemment question de nourriture ! Lors du Hina matsuri, on déguste des arare (あられ – biscuits apéritifs qu’on consomme parfois dans les restaurants japonais, même en France). On mange des gâteaux comme le hishimochi qu’on donne en offrande, du Chirashizushi (ちらし寿司 – riz vinaigré avec du poisson cru).

En boisson, on consomme habituellement du shirozake (白酒 – saké blanc) qui est une boisson légèrement alcoolisée à base de riz fermenté. On boit aussi du amazake (甘酒) qui est un type de bière peu alcoolisée. Autre boisson populaire, le tôkashu (桃花酒) qui est un saké à base de pétales de pêchers.

J’avoue que j’aurais aimé avoir une fête équivalente en France. Pour information, cette fête est célébrée en Italie, grâce à l’ambassade du Japon, et à Hawai qui comporte une population importante de japonais.

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *