Que se passait-il à Japan Expo 2017 ? La journée de jeudi

L’été est très chargé cette année, entre mes 4 jours complets à Japan Expo où j’étais bénévole, mes cours intensifs de japonais et le travail, on ne sait plus où donner de la tête ! J’avoue que ces 4 jours complet à Japan Expo ont été juste géniaux. Déjà cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait les 4 jours, ensuite parce que j’étais bénévole sur un stand et c’était une super expérience.

Voici ce qui s’est passé le jeudi !

 

En faite j’ai été très très prise sur le stand. Je n’ai donc pas pu voir grand chose de la convention ce jour là. J’ai pu quand même faire un tour rapide pour faire du repérage de stands.

Tout d’abord comme les autres années, la convention est immense et répartie entre deux halls principaux : le hall 5 qui est sur la culture japonaise, les fanzines, les créateurs, et les éditeurs d’anime et de manga, le hall 6 sur les jeux vidéos, des boutiques de goodies et les sports de combats.

La scène la plus intéressante pour moi est clairement la scène Sakura, qui accueille des spectacles culturels japonais : danses traditionnelles, concert de koto, chants. C’est vraiment la scène à privilégier lorsqu’on s’intéresse aux aspects les plus traditionnels du Japon. Ce sont toujours des présentations de qualité.

J’étais par contre déçue de la scène Washoku dédiée à la cuisine japonaise. La scène était petite, le public étant souvent obligé de déborder de l’espace dédié aux spectateurs, pour suivre les présentations. Cette scène accueillait les cours de cuisine et présentations de produits japonais. La scène était surplombée d’un miroir pour voir les mains des chefs à l’oeuvre. Manque de chance, le miroir n’est pas de bonne qualité et l’image est déformée, on ne voit rien. J’espère que ce point sera amélioré l’an prochain.

Enfin j’étais de mission distribution de flyers au niveau de la scène Ichigo. C’est la grande scène des concerts. L’endroit prend un hall entier, c’est gigantesque ! A noter que j’ai rencontré plusieurs personnes perdues dans la convention et qui arrivaient dans ce hall. La signalétique est vraiment un point à améliorer, surtout pour les “novices” de la convention. Pour les plus anciens comme moi (c’est ma 15e Japan Expo!!!), le lieu commence à être bien connu, et la structure de la convention souvent la même. Le nom des scènes ne changent plus non plus,  ce qui facilite le repérage.

Et pour l’ambiance, rien de mieux que des photos, en plus de celles que je vous ai postées sur mon compte instagram 🙂

L’excellent stand de figurines Chibi Akihabara qui avait un magnifique lot SAO. Il fallait compter dans les 30€ pour de beaux modèles. Le stand a été dévalisé en 4 jours.
Aoi Clothing, un stand où je ne repars jamais les mains vides, surtout qu’ils ont plus de choix à Japan Expo que sur leur site le reste de l’année. Totalement fan 🙂
Rien de mieux qu’une armure de samouraï pour délimiter l’entrée de la zone culturelle
Le Naruto géant était encore là cette année
Une zone que j’ai adoré : un mini-matsuri avec concert, vente de produits alimentaires, de yukata, d’artisanats…j’espère que cela sera renouvelé l’an prochain 😀
En cas de petits creux 🙂
On pouvait acheter de joli yukata, mais malheureusement pas de vrais obi sur ce stand 🙁
De la vaisselle bien sûr…un achat récurrent pour moi. On trouve de si jolies choses !
La zone sur l’artisanat avait une entrée impressionnante cette année
Cours d’ikebana en live 🙂
Concert de koto par TAKAHASHI Gaho sur la Scène Sakura

La suite bientôt !

Cinq conseils indispensables pour se préparer à Japan Expo 2017!

Comme chaque année a lieu à Villepinte la plus grosse convention sur le Japon d’Europe : Japan Expo. Nous en sommes à la 18e édition. Cette année encore, la convention est organisée sous l’état d’urgence. Attendez-vous à des files d’attente à rallonge pour les fouilles et une sécurité renforcée comme l’an dernier. Cette année Japan Expo aura lieu du 6 juillet au 9 juillet 2017.

1- Les billets pour optimiser sa visite

Japan Expo commence le jeudi 6 juillet. Comme chaque année , il est possible d’acheter des billets   spéciaux et des préventes.  D’années en années, les différents billets spéciaux se multiplient. Les billets ZEN et ZEN+ de cette année sont encore plus chers en 2017 : entre 100€ et 300€ en fonction des options ! Ils n’ont d’intérêts que si vous comptez faire des dédicaces (coupe-file), si vous désirez rencontrer un artiste bénéficiant des options, ou si vous voulez rentrer dans la convention avant l’ouverture (dés 8h30). Cette année vous avez des billets spéciaux pour rencontrer la star de J-pop UMI☆KUUN, suivre les compétitions de cosplay et bénéficier de l’exposition Anime 100. Tout est déjà sold-out.

Il vous reste les préventes entre 12€ et 54€. Vous avez le choix entre un forfait 4 jours ou des billets à la journée. Les préventes permettent de rentrer dés 9h00. Vous aurez aussi une file dédiée et l’avantage de ne pas avoir à acheter le billet à l’entrée. Pour cette année encore, je pense que seul le billet Forfait 4 jours vaut vraiment la peine.

Pour acheter vos billets, passez par ici.

Vous hésitez à prendre une pré-vente ? Pas de panique ! Il m’est déjà arrivé de faire la queue plus longtemps avec un billet prévente qu’en passant par les caisses classiques, les préventes ayant beaucoup de succès ! Pas de regret donc si vous n’avez pas encore votre billet.

Vous pouvez bien sûr acheter ce qu’il faut à l’entrée de la convention. Je vous conseille d’acheter le billet avec une carte bleue. Le liquide peut vous faire défaut pendant la convention et les distributeurs sont pris d’assaut ! A noter que si vous venez le premier jour sans billet, vous pouvez profiter de votre passage en caisse pour acheter par avance votre billet pour les autres jours si vous désirez revenir.

Dernier conseil, n’arrivez pas à l’ouverture, mais plutôt en début d’après-midi, surtout si vous n’avez pas de dédicace de prévue, vous éviterez les files d’attente pour rentrer dans le salon, qui sont  en partie à l’extérieur et parfois en plein soleil !

2- RER – Voiture – Bus

Japan Expo se déroule au Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte. Il faut donc prendre le RER B pour s’y rendre, avec un billet pour la zone 4, pour l’arrêt “Parc des Expositions”. A noter que si vous possédez une carte Imagin’R ou un pass Navigo, vous êtes totalement dézoné, pas besoin d’acheter de billets supplémentaires. Il faut espérer qu’il n’y aura pas de grèves du RER B pour éviter le même cauchemar qu’en 2009.

Par contre, si vous devez acheter un billet pour vous y rendre, prenez systématiquement un billet aller-retour. Au départ de Villepinte, les guichets pour acheter son ticket de RER sont archi-bondés. Cela vous évitera encore de faire la queue !

A l’aller, vous n’aurez pas trop de problèmes, surtout si vous montez  avant Châtelet ou Gare du Nord. Par contre, méfiez-vous du retour, le RER peut se remplir très rapidement. Pensez à prendre de l’eau, il fait particulièrement chaud dans les rames, et les wagons sont bondés. Un brumisateur et un éventail ne sont pas de trop non plus. Pour les éventails, il s’agit de goodies souvent donnés gratuitement sur les stands des  éditeurs. Profitez-en pour en obtenir un pour votre voyage de retour !

Vous pouvez également venir en bus, mais je n’ai jamais testé ce moyen de transport pour me rendre à Villepinte :
– ligne 350 au départ de la Gare de l’Est à Paris ou de l’Aéroport Charle de Gaulle, arrêt Parc des Expositions RER
– ligne 349  qui va de l’Aéroport Charles de Gaulle au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte, arrêt Parc des Expositions RER (terminus)
– les lignes 607, 619, 640, 641, 642

La voiture peut être un bon moyen pour éviter la foule, mais il faut compter le prix du parking qui coûte déjà 0.80€ pour 15min de stationnement, avec un tarif dégressif. Vous risquez également de rencontrer des bouchons sur le retour entre les bus et les taxis qui viennent exprès pour l’événement. N’oubliez pas non plus les frais de péage car il faut prendre l’autoroute A1 ou A3, et ensuite l’A104 pour se rendre à Villepinte.

Mon meilleur conseil : partez toujours en horaires décalés, surtout pour le retour.

3- Prendre son bento ou manger sur place ?

Il est vrai qu’on peut manger des plats typiques japonais pendant Japan Expo, mais cela reste assez cher et on peut arriver devant un stand vide si on arrive un peu tard. Vous risquez de ne pas pouvoir éviter la foule pour vous restaurer. Méfiez-vous, la plupart des stands d’alimentation ne prennent pas la carte bleue. Si vous voulez manger sur place, prenez donc du liquide par avance et manger très tôt : dés 11h30.

Si vous êtes limité en budget, préparez-vous un bento. Attention cette année, à nouveau les glacières, boites métalliques, le verre et autre bouteille thermos ne sont pas autorisés ! Vous serez également limité en terme de bouteilles en plastique que vous pouvez faire rentrer  (50cl maximum). Prenez donc des aliments ne craignant pas trop la chaleur et venez avec des contenants en plastique.

Il y a plusieurs endroits où s’asseoir pour se reposer, mais les places sont difficiles à trouver à cause de la foule. Faites comme moi, acheter un tabouret de camping pliable pour vous asseoir facilement n’importe où ! Petit, léger et pliable, il m’accompagne partout en convention. Vous pouvez l’acheter en cliquant sur l’image ci-dessous.

4- Les horaires 

La fête commence à 10h00 si vous venez sans billet et dés 9h00 pour les préventes. Si vous possèdez un billet ZEN ou ZEN+, vous pouvez entrer dés 8h30.

Cette année, le salon ferme à 18h00 tous les jours.

Pour éviter la queue à l’ouverture, je vous conseille d’arriver dés 10h30. Pour le retour et éviter la foule, il est préférable de partir dés 16h30.

N’oubliez pas les fouilles à l’entrée pour des raisons de sécurité.  Les règles de sécurité sont à lire absolument pour les cosplayers, car certains objets ou costumes sont maintenant interdits sur le salon. Toutes les infos sont disponibles ici.

5- Que faire sur place ?

Il y a énormément d’activités possibles sur place. Voici ma petite sélection au niveau des invités :

  • Anime & Manga : la mascotte Chi qui a son propre stand cette année, Kenji KAMIYAMA (réalisateur et scénariste sur Ghost in the Shell – SAC), Masami SUDA (animateur et character-designer sur Gatchaman, Dragon Ball, Hokuto no Ken…), Sayo YAMAMOTO (réalisatrice de Yuri!!! On Ice), Mitsuro KUBO (scénariste de Yuri!!! On Ice), Yoshiki SAKURAI (producteur et scénariste sur Ghost in the Shell – SAC, Les deux derniers films Evangelion, Hirune Hime – Rêves éveillés), Jun MOCHIZUKI (mangaka de Pandora Hearts)
  • Jeux Vidéo : Eiji AONUMA (invité d’honneur, producteur de The Legend of Zelda : Breath of the wild), Satoru TAKIZAWA (directeur artistique de The Legend of Zelda: Breath of the Wild)
  • Musique : UMI☆KUUN, Yoshiki, Annin Showchestra, EPIC STAR, THE HOOPER, les artistes de la comédie musicale Touken Ranbu
  • Web Culture : Anne-laure JARNET (Le blog de Gaea)
  • Culture : Tokyo-rickshaw
  • Cosplay : Nikita Cosplay, Ashe, Echow

Pour les activités,voici ce que j’ai repéré :

Jeudi 

  • Danse awa odori avec la troupe Takarabune
  • Concert de MisaChi
  • Takuya WADA conférence et live-drawing
  • Dédicace de Masami SUDA
  • Performance de la troupe Kirie – Kagome Kagome
  • Performance Mai YASUDA et de NINJA -KAGERO-
  • Avant-première film  Momotaro, le divin soldat de la mer
  • Cosplay show
  • European Cosplay Gathering : présentation des participants
  • Concert de koto par Gaho TAKAHASHI
  • Dédicace UMI☆KUUN
  • Projection et conférence Lupin III
  • Concert Haten Kohro
  • Concert Tokyo-rickshaw
  • Showcase ANIME 100
  • Dédicace Nikita Cosplay
  • Conférence l’animation japonaise jusqu’à la fin des années 70

Vendredi

  • Dédicace Kenji KAMIYAMA & Yoshiki SAKURAI
  • Master class Sayo YAMAMOTO & Mitsuro KUBO
  • Dédicace Nobuyoshi HABARA
  • Gastronomie Bio franco-japonaise avec BIOMOMO HASHIMOTO
  • Conférence vivre et étudier au Japon
  • The Art of the Legend of Zelda Series
  • Dédicace de Masami SUDA
  • Traduction d’anime : techniques et enjeux
  • Concert de shamisen avec Fuka MARIWO
  • Projection d’extraits du film live Full Metal Alchemist
  • Cosplay show
  • Conférence Les années 80, l’âge d’or de l’animation japonaise
  • Concert Tokyo-rickshaw
  • Maquillage et théâtre :du kabuki au manga
  • Le bal des mascottes
  • Taiko et Awa odori
  • We are X avec Yoshiki

Samedi

  • Dédicace The Hooper
  • Spectacle de samurai avec les Aki Hiroshima Busho-Tai
  • Concert NeoBallad
  • Concert Tokyo-rickshaw
  • Dédicace UMI☆KUUN
  • Atelier sakélogie
  • Le spectacle de Chi
  • Touken Ranbu The Musical
  • Les années 90, période délicate de l’animation japonaise mais impact international
  • Finale European Cosplay Gathering saison 7
  • Showcase The Hoopers
  • Démonstration de Kendô
  • Dédicace Kenji KAMIYAMA & Yoshiki SAKURAI
  • Conférence et Live drawing Sayo YAMAMOTO & Mitsuro KUBO
  • Japan Promodel collection
  • Revivre 100 ans d’animation japonaise
  • Dédicace de Masami SUDA
  • Conférence et Live drawing Kenji KAMIYAMA & Yoshiki SAKURAI
  • Spectacle Kirie Kagome Kagome
  • Concert Hatsune Miku – projection du concert Miku Expo 2016 Japan Tour in Tokyo
  • Remise du prix European Cosplay Gathering saison 7
  • Soirée Animé 100 (sur réservation exclusivement)

Dimanche

  • Spectacle Ekotumi
  • Dédicace de Masami SUDA
  • Animation japonaise : 100 ans d’évolution et de techniques
  • Kuni-Ken Shamisen rock
  • Takarabune Owa odori
  • Chi photocall
  • Danse Yosakoi
  • Epic Star en dédicace
  • Atelier sakélogie
  • Top 20 des personnages de l’animation japonaise
  • Histoire de la technique du kigurumi kaiju
  • Dédicace UMI☆KUUN
  • Les années 2000 de l’animation japonaise, l’année de tous les records
  • Préselection European Cosplay Gathering saison 8
  • Japan Promodel collection
  • Au revoir UMI☆KUUN
  • Dédicace  Sayo YAMAMOTO & Mitsuro KUBO
  • Les disciplines d’art martiaux
  • Karaoke géant

Amusez-vous bien !

Je suis allée pour vous à Epitanime 2017 !

Je ne loupe jamais une convention d’Epitanime, sauf qu’en 2013 et 2016, j’étais au Japon pendant la convention ^^’. Mais la vie est une question de priorité comme on dit. Je n’allais donc pas rater la session de cette année, mais pour changer, j’ai décidé de faire la nocturne de samedi à dimanche. Autant vous le dire tout de suite, c’était juste fantastique.

1- Les avantages de la nocturne Epitanime

La nocturne lors de la convention Epitanime est vraiment un très bon plan. Ma session de cette année en est encore la preuve. Pour commencer, vous payez moins cher un billet nocturne qu’un billet diurne : 6€ le billet contre 9€ en journée.

Ensuite le monde. Autant la journée peut être assez chargée, autant la nocturne permet de vous promener dans toute la convention sans la foule. C’est un confort très très appréciable. J’en ai surtout profité lors des tests de jeux, où je n’avais pas besoin de faire la queue pour profiter des bornes ou autres stands de jeux de rythme.

Enfin, le système de bracelet vous permet de sortir et de re-rentrer dans la convention sans limitation. J’ai ainsi  pu sortir pour dîner tranquillement dans un restaurant du quartier et revenir sans me presser, la fête durant jusqu’à 7h00 du matin !

C’est calme à 1h00 du matin, mais les jeux continuent sur scène !

2- Des activités très variées à Epitanime

Alors j’entends déjà les premières questions. Mais ce n’est  pas un peu faible en terme d’activités en pleine nuit ? Et bien détrompez-vous ! J’ai fini la soirée vers 4h00 du matin, mais j’aurais pu facilement tenir 3h de plus et faire la nocturne complète tellement il y avait de choses à faire ! En dehors des fanzines, des conférences, et de la zone boutiques, tout le reste fonctionne !

L’espace boutiques et fanzine fait place à une section jeux et activités manuelles

Vous avez accès à des quizz sur le Japon, à des stands sur la confection de cosplay, des cours de go ou de shôgi, du dessin, du cosplay sur scène, un espace restauration, des concerts, une zone rétro-gaming, un espace pour tester des casques VR, une zone jeux de rythme, une zone jeux de rôle, des espaces créations d’origami, des jeux de kermesse sur le thème des animes,  et bien sûr le karaoke géant en amphi ! J’ai passé surtout beaucoup de temps sur le stand Just Dance et le karaoke en amphi, deux activités qui permettent de rester facilement éveillé toute la nuit ! Bonne ambiance garantie.

Un concert pour commencer la nuit !
Un espace cosplay pour acheter du matériel chez Cosplay & Craft

 

Des canapés confortables pour jouer toute la nuit à Mario Kart
Un espace dessin pour laisser un souvenir à l’équipe organisatrice. C’est un grand classique d’Epitanime 🙂
Un bon jeux de baston en rétro-gaming

3- Les moins sur cette session Epitanime

Très honnêtement je me suis énormément amusée lors de cette nocturne. Il y a très peu de points négatifs. Cette année par exemple, je n’ai pas aimé les plats proposés en restauration. C’était à base de panini, muffins et  donut bien gras. Nous sommes donc très loin de la cuisine japonaise. Il y a quelques années, l’espace restauration proposait takoyaki, taiyaki, brochette ou ramen. Dommage pour cette fois. Autre remarque, c’est qu’il n’y a pas de véritable espace de repos lors des nocturnes. Une grande salle avec des tapis de sport et quelques couvertures à disposition pourrait très bien faire l’affaire, histoire de récupérer entre 2 activités. En dehors de ces points assez mineurs, le reste était vraiment très bien.

Attrapez-les tous au chamboule tout 😀
Just Dance jusqu’au bout de la nuit
Un peu de Rock Band
Et surtout du karaoke toute la nuit !
Petite pause à 4h00 du matin. Allez hop, on décide de rentrer !

Vivement l’année prochaine !

 

 

J’ai fait pour vous l’exposition Kimono – Au Bonheur des Dames au Musée Guimet

Cela faisait longtemps que je voulais aller au Musée Guimet et une occasion unique s’est présentée. Je suis allée à l’exposition Kimono – Aux Bonheur des Dames dont j’ai déjà parlé sur la Newsletter. Voici le bilan de ma visite.

Exposition au Musée Guimet jusqu’au 22 mai 2017

La première partie de l’exposition se concentre sur les kimonos anciens et le kosode (小袖 – ancêtre du kimono porté pendant l’ère Edo). J’étais assez surprise par la finesse des tissus (en terme d’épaisseur). Il faut savoir que la confection de kimono était très réglementée sur les étapes de fabrication, mais une grande liberté était laissée sur les matériaux. L’exposition propose donc des kimono en soie bien sûr, mais aussi en lin, en ramie, en coton ou en chanvre. Surprenant !

Kimono reprenant le motif d’une peinture.

 

Les motifs d’un kimono et la méthode utilisée dépends du statut social de celle ou de celui qui le porte.

 

Ce kimono extrêmement précieux aurait appartenu à une dame de haut rang. Nous pouvons le devinez à partir du tissu utilisé ou de la qualité des broderies cousues de fils d’or.

 

Les motifs utilisés représentent souvent des éléments de la nature comme les fleurs, les arbres ou les animaux.

Une autre partie de l’exposition est consacrée au kimono de mariage. C’est un événement important dans la vie de la femme japonaise, les objets et vêtements prévus pour l’occasion sont donc somptueux. Ils doivent refléter le pouvoir et l’influence de la famille de la mariée. C’est ma section préférée de l’exposition.

Voici un trousseau de mariée, appelé konrei dogu. Ici on retrouve une boite à maquillage, un plateau de jeu à encens, une coiffeuse, des boites à bijoux mais aussi un objet permettant de parfumer le kimono ! Tout est en laque noir et or avec un kamon (家紋 – sceau familiale) représentant les deux familles.

 

Pour le kimono de mariage, on utilise le blanc, le rouge, le bleu ou le noir (couleurs n’ayant pas du tout la même signification qu’en Europe). On rajoute ensuite des motifs porte-bonheur comme le prunier, le pin, le bambou, la grue, ou la tortue.

La partie suivante propose une série d’accessoires liés au kimono, comme les obi (帯) qui servent à fermer le kimono, ou des décorations pour les cheveux.

Des kushi (櫛 – peigne) pour mettre dans les cheveux. Pendant longtemps, la japonaise avait les cheveux lâchés. Puis les coiffures sophistiquées sont devenues à la mode, avec chignons et décorations dans la chevelure.

 

L’exposition propose aussi une très belle collection de piques à cheveux.

L’exposition se termine avec une projection que je conseille très fortement, des créations de la mode contemporaine inspirée du kimono, et le mouvement du japonisme en Europe. Nous avons droit à des vêtements des collections Kenzo ou même Yves Saint Laurent.

Manteaux inspirés du kimono de chez Kenzo

Vous n’avez ici qu’une toute petite partie de tous les kimono présentés. L’exposition est très instructive et les pièces superbes. Vous devez compter 1h00 à 1h30 pour faire toute l’exposition sans rien oublier.  J’ai beaucoup aimé la zone mariage et accessoires. Victime de son succès, le livre retraçant l’exposition était en rupture de stock à la boutique du musée (qui mérite aussi le détour). Vous pouvez cependant commandé le livre via le musée, et le recevoir directement chez vous si vous désirez.

Une exposition à ne pas manquer !

Japan Tours Festival 2017- 2e partie

Bonjour à tous ! Après une première partie sur les invités du Japan Tours Festival, toujours disponible ici, voici le reste de la convention !

Plongeons dans le reste de la convention !
Il y avait des démonstrations d’ikebana (arrangement floral) de l’école Sogetsu
Ma composition préférée. Vraiment magnifique et très grande.

 

Présentation de Bonsai

 

Partie de jeux de rôle en direct sur Ryu Tama, le seul jeux de rôle japonais sorti en France. La partie était menée par Julien PIROU de Nolife pour l’émission Rôle Play.

 

Pas de convention sans boutique de manga bien sûr !

 

Beaucoup de figurines également avec ici du Sword Art Online (excellente série que je conseille fortement)

 

Les figurines Funko Pop deviennent également très populaires avec des séries comme Dragon Ball, Bleach, Naruto, Sailor Moon, One Piece,L’Attaque des Titans ou Black Butler.

 

Les Vocaloid toujours présentes !

 

Atsu Atsu était aussi de la partie avec ses célèbre takoyaki (boules fourrées au poulpe)

 

On pouvait également acheter des bonbons type Kit Kat et autres grands classiques japonais.

 

Session Karaoke également. Un grand incontournable !

 

Très belle exposition d’œuvres d’inspiration asiatique

 

Très belle exposition d’œuvres d’inspiration asiatique

 

Très belle exposition d’œuvres d’inspiration asiatique

 

Très belle exposition d’œuvres d’inspiration asiatique

 

Des artistes faisaient des œuvres devant le public. Impressionnant !

 

Des artistes faisaient des œuvres devant le public. Impressionnant !

 

Et pour finir de la maquette ! Ici le Yamato !

 

Je n’ai pas de photos cosplay cette fois-ci, étant en conférence pendant le défilé. Mais j’ai eu l’opportunité de faire de superbes rencontres, j’ai appréciée l’excellente ambiance et le nombre conséquent d’exposants. Le Japan Tours Festival, voici une convention de province très sympathique que je referais avec plaisir.

A l’année prochaine peut être !