Comment bien choisir ses nouilles japonaises

Dans la cuisine japonaise, en plus du riz, les nouilles sont incontournables. Six milliards de sachets de nouilles instantanées sont consommées chaque année au Japon ! Et en la matière, il y a le choix ! Soba, udon, somen, ramen, shirataki ou nouilles de riz, voici un petit panel de ce qui existe dans la cuisine nippone.

Nouilles

1- Les Sômen (そうめん)

SômenIl s’agit de nouilles blanches à base de farine de blé. Elles sont très fines et leur grand avantage est leur cuisson ultra rapide : 1 minute seulement ! On les consomme habituellement froide en été, dans un bouillon ou une soupe fraiche. Il existe une variante plus épaisse appelée Hiyamugi. Ce ne sont pas les nouilles que je connais le mieux. Je ne crois pas en avoir déjà consommer au restaurant, mais vous pouvez en trouver dans toutes les épiceries asiatiques.

 

2- Les Soba (そば)

SobaCe sont mes nouilles favorites. Elles sont à base de farine de sarrasin, très fines, de couleur brun-gris et plates. Elles ont un léger goût de noisette et sont sans gluten (attention, certaines marques mélangent farine de sarrasin et farine de blé). Ce sont les pâtes les plus consommées au Japon, et il existe des variantes et différents parfums : farine complète, au thé vert (oui! oui!), aux algues, etc… Elles peuvent se consommer froides sur un zaru (une grille en bambou pour égoutter les nouilles) ou chaude dans un bouillon. Pour passer dans une nouvelle l’année, ce sont des soba qui sont consommées.

3- Les Udon (うどん)

UdonVoici une autre catégorie de pâtes assez connue. Il s’agit de nouilles rondes et larges, assez élastique, et à base de farine de blé et de sel. Elles peuvent également se consommer chaude en soupe, ou froide en été. Généralement, les recettes possibles avec des Udon sont les mêmes qu’avec des Soba. Ce sont également des pâtes très populaires au Japon. J’avoue que c’est une catégorie qui j’aime beaucoup sous forme de soupe chaude en hiver. C’est très copieux, mais délicieux et parfait pour se réchauffer quand il fait froid.

 

4- Les Râmen (ラーメン)

RamenLes Ramen sont le nom d’un plat mais également des nouilles qui compose ce dernier. Il s’agit de nouilles importées de Chine au début du XXe siècle (les La Mian). Elles sont ondulées, de couleur jaune et plutôt fines. Ces nouilles sont faites à base de farine de blé, d’une levure spéciale, et parfois d’œufs. C’est ce type de nouilles qui est utilisé dans la confection du plat du même nom :  des pâtes dans un bouillon à base de poisson ou de viande, avec plusieurs ingrédients comme : du miso (préparation de soja fermenté), des légumes, des œufs mollets, des tranches de porc ou des algues. C’est également ces pâtes qu’on utilise dans les nouilles instantanées (les fameuses Cup O Noodles de la marque Nissin)

5- Les Shirataki (白滝)

ShiratakiCertaines vont se dire que c’est bien jolie toutes ces nouilles, mais ce n’est pas très régime. Et là, oh miracle de la cuisine japonaise, il existe des nouilles quasi-zéro calorie. Absolument ! Les japonais ont les shirataki  qui signifie cascade blanche. C’est du vermicelle de konjac, appelé konnyaku (蒟蒻) en japonais. Ces nouilles sont vendues au rayon frais, dans des poches d’eau. Elles sont transparentes la plupart du temps, mais peuvent être aussi aromatisées. Dans ce cas, elles peuvent être vertes, oranges ou jaunes. Le goût est assez neutre, même si je dois avouer, l’odeur n’est vraiment pas terrible quand on ouvre le sachet. Les shirataki ne font que 5 calories pour 100g ! Une aubaine !

6- Les Harusame (春雨)

HarusameAprès la cascade blanche, voici la pluie de printemps ! Les japonais sont décidément très poétiques en matière de nourriture. Ces nouilles sont faites à base de fécule de pommes de terre ou de patates douces, parfois à base de farine de riz ou de farine de soja. Elles se rapprochent énormément des nouilles coréennes appelées dangmyeon. Ces pâtes sont grises, blanches ou translucides. Elles sont sans gluten, même s’il faut vérifier l’étiquetage pour éviter les farines mélangées. Ces nouilles sont utilisées dans les salades, en friture, dans des soupes ou intégrées dans des rouleaux de printemps. Parfait quand on a envie de fraicheur.

Voilà donc un résumé des grandes catégories de nouilles japonaises. Il faut savoir qu’il existe encore des dizaines d’autres familles de nouilles, chaque région ayant ses spécialités locales. J’espère que ce panorama aura piqué votre curiosité et que vous allez tester ces nouilles, toutes délicieuses. Et pour finir, une pub très connue de la marque de nouille Nissin 😉

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

4 réponses à “Comment bien choisir ses nouilles japonaises

  1. Oh la la! Je tombe par hasard (après 2 heures sur le net pour trouver des infos) sur ce blog, et je suis au paradis!!!
    Merci pour cet article: nouilles sans gluten et nouilles au Konjac: ça va changer ma vie!
    J’ai 10 kg a perdre. J’ai appris il y a 8 jours que j’étais allergique au gluten, au lactose, au gingembre et aux œufs! Mais j’adore la cuisine japonaise. J’ai besoin de votre aide pour ne pas faire de boulettes!
    Sinon, je suis fan du Japon et souhaite prendre des cours intensifs de cuisine japonaise, la vraie, pas celle pour touristes!!! Je vais m’abonner a votre blog!!!
    Bravo!! Vivement la suite:-)

    1. Ouaaah merci beaucoup \o/ Ca me fait énormément plaisir d’avoir pu te faire découvrir de nouvelles pâtes japonaises ^^
      Justement, il y a deux articles de prévus avec les restrictions alimentaires. Bientôt la suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *