3 ingrédients d’épicerie indispensables en cuisine japonaise

La cuisine japonaise est assez différente de la cuisine occidentale. On y utilise des ingrédients inconnus de par chez nous. Que ce soit des types d’assaisonnements, des produits de base ou un bouillon incontournable, voici 3 ingrédients que l’on trouve en épicerie japonaise et totalement indispensable lorsqu’on cuisine japonais !

SAMSUNG

1- Furikake (振り掛け)

Voici un ingrédient très utile en cuisine japonaise et parfait quand on est paresseux en matière de cuisine. Le furikake est un mélange d’algues sèches, de paillettes de poissons ou de légumes, et de graines de sésames. Le furikake se mélange habituellement au riz et permet de le parfumer et de lui donner plus de goût. Il existe énormément de parfums différents. Les grands classiques : paillettes de saumon, prune salée, mélange de légumes, fromage, carotte, œuf. Le furikake est vendu en sachet individuel et se conserve longtemps. Vous pouvez en mettre également sur des pâtes ou dans une salade.

2- Mirin (みりん)

Le mirin est un assaisonnement très utilisé en cuisine japonaise. Il s’agit d’un saké très doux et sucré fabriqué à partir de riz gluant. C’est un peu l’équivalent de l’huile d’olive ou du vinaigre chez nous : il y en a dans toutes les cuisines japonaises! Ce liquide jaune et claire s’utilise dans les bouillions, pour des grillades, dans les salades pour donner un petit goût sucré à un plat, ou enlever les odeurs fortes de viandes et de poissons. Son utilisation la plus connue ? On le mélange avec de la sauce soja pour obtenir une sauce utilisée pour laquer les viandes et les poissons : les fameux teriyaki !

3- Dashi (だし)

Vous vous êtes peut être déjà demandé comme la soupe miso ou les ramen pouvaient être aussi bons. C’est grâce au dashi ! C’est un bouillon utilisé dans énormément de plats japonais. Le vrai dashi se fait à partir de paillettes de poisson, et plus précisément à partir de bonites séchées. Il est assez long, je trouve , d’en faire soi-même, même si c’est assez simple à fabriquer. Aujourd’hui, le plus facile est de l’acheter en poudre ou en bouteille, et de le diluer dans de l’eau. Le dashi a un léger goût de poisson fumé. Mais il existe également des dashi fait à partir d’algues, et dans ce cas le goût est iodé et légèrement salé. Facile à stocker en dosette ou en bouteille, c’est un must have pour se faire ramen et autres soupes.

Bon appétit !

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *