Comprendre l’écriture japonaise en moins de 5min!

Vous voilà inscrit dans un cours de japonais suite à nos conseils! Quelle que soit l’école que vous avez choisie, l’une des premières choses que vous allez apprendre en japonais est l’écriture. Voici comment s’y retrouver rapidement et ne pas perdre pieds dés le début d’année.

1- Hiragana (平仮名)

Ce sont les premiers caractères que vous allez étudier. Il s’agit d’anciens caractères chinois qui ont été simplifiés à l’extrême pendant des siècles. Les caractères ont été établis selon des critères esthétiques, et ont longtemps été utilisés par les femmes, car l’apprentissage des caractères chinois était réservé aux hommes. Ainsi les hiragana sont parfois appelés onna-de (女手) ou écriture de femme. Les hiragana sont classés selon un tableau appelé syllabaire ou gojûon (五十音 – les cinquante sons). Les mots de base en japonais sont écrits en hiragana, ainsi que les mots de liaisons, les conjugaisons ou si vous ne connaissez pas un kanji (nous le verrons plus tard).

Il y a 46 caractères de base, puis des variantes. Avec l’ajout d’un dakuten, représentant deux petits traits à côté du caractère (゛) on transforme les sons suivants : k devient g, t devient d, s devient z et h devient b. Avec l’ajout d’un handakuten, représenté par un petit rond à côté du caractère (゜), c’est plus simple. C’est le son h qui devient p. On peut également associer plusieurs hiragana pour créer un nouveau son.

Hiragana

2- Katakana (片仮名)

Les katakana forment, avec les hiragana, ce qu’on appelle les kana. Avec ces deux syllabaires, vous pouvez tout écrire! Vous les apprendrez en même temps que les hiragana. Les katakana sont arrivés plus tard que les hiragana, et étaient utilisés pour faire des annotations sur les textes. Servant à retranscrire des termes scientifiques, ce syllabaire a longtemps été employé par les hommes exclusivement. Aujourd’hui, ce syllabaire permet d’écrire des mots d’origine étrangère, intégrés dans la langue japonaise, ou votre prénom!

Ces caractères sont beaucoup plus carrés que les hiragana et plus simples à écrire. Comme les hiragana, il y a 46 caractères, et on trouve des variantes avec un dakuten ou un handakuten. On peut aussi associer plusieurs katakana pour créer un nouveau son.

Katakana

3- Rōmaji (ローマ字)

Là, c’est le plus facile! C’est tout simplement notre écriture occidentale (dite romaine)! C’est le système utilisé pour retranscrire le son des kana au début de notre apprentissage du japonais. C’est également employé au Japon pour des noms, des logos, sur les cartes, sur les panneaux de signalisation. Les japonais doivent donc apprendre aussi à l’école notre écriture. Pour la retranscription des sons japonais, c’est la méthode Hepburn qui est la plus utilisée, même si officiellement, depuis 1994 c’est la méthode Kunrei qui doit être choisie. Les tableaux que vous avez précédemment utilisent la méthode Hepburn.

4- Kanji (漢字)

Là c’est le début du cauchemar dans l’apprentissage du japonais. Le kanji est le caractère chinois qui est gardé tel quel en japonais. Il faut respecter le nombre de traits, l’ordre d’écriture, apprendre les différentes prononciations possibles (bah oui, sinon ce serait trop facile!). En effet, un kanji peut se lire de plusieurs façons, cela dépends s’il est suivi par des hiragana ou par un autre kanji. Avoir fait du chinois ne vous aidera en rien pour la prononciation. Cela peut venir du chinois, cela ne se prononce pas du tout pareil. Vous serez avantagé par contre pour l’écriture.

Pour comprendre un journal japonais, il faut connaître environ 2.000 kanji. Un japonais ayant reçu une éducation de base en connaîtra 3.000. Avec du langage spécialisé, on monte facilement à 4.000 kanji. Sachez qu’un dictionnaire japonais comporte entre 10.000 et 50.000 kanji… oui vous êtes mal…et moi aussi.

L’apprentissage des kanji n’est pas toujours une priorité, vous ne les étudierez peut être pas tout de suite. Je n’en connais pour le moment qu’une centaine…autant dire que je ne peux rien lire sans furigana (des hiragana écrits en petit sur le kanji pour pouvoir le lire). Plus une publication vise un public adulte, plus il y aura de kanji. Les noms de famille japonais sont également en kanji.

Kanji

La route va être longue! Bon courage à tous!

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *