Trois choses à savoir sur les épreuves du JLPT N4 !

Les révisions commencent pour vous. Vous allez tenter le JLPT N4, le 2e niveau de cet examen. Mais il va falloir organiser vos révisions sur le temps qu’il vous reste. Mais pour optimiser vos chances, quels sont les points à voir absolument pour vos examens ?

Si vous préparez le JLPT N5, vous pouvez vous reporter à cet article.

1- Une liste 250 kanjis

L’une des épreuves les plus redoutées est la reconnaissance des kanjis. Pour l’examen du JLPT N5, vous devez en apprendre à peu près 100. Pour le JLPT N4, vous retrouverez ces 100 kanjis, auxquels s’ajoutent 150 de plus.

Parmi ces kanji, vous retrouverez :

  • des adjectifs supplémentaires (abordable, gros, joyeux…)
  • les couleurs (bleu, blanc, rouge…)
  • des verbes supplémentaires (chanter, courir, marcher, acheter, étudier…)
  • des lieux (gare, boutique, banque, hôpital…)
  • du vocabulaire sur la nourriture, des animaux, les saisons…

Une liste des kanji du JLPT N4 est disponible ici.

2- La Grammaire

En grammaire, le JLPT N4 commence à intégrer des structures complexes.

Voici les leçons à revoir et que j’ai suivi avec l’INALCO:

  • La forme polie (teineigo)
  • La forme humble (kensongo)
  • La forme honorifique (sonkeigo)
  • Les actions simultanées
  • Exprimer le désir du locuteur
  • Demande polie de faire quelquechose
  • Avoir fait l’expérience de quelque chose
  • Offrir/recevoir (あげます/もらいます/くれます)
  • Exprimer l’intention
  • Intégrer une phrase interrogative dans une phrase
  • Exprimer le changement d’état / devenir
  • Commencer à faire quelque chose
  • Terminer de faire quelque chose
  • Continuer de faire quelque chose
  • Lister des actions
  • Donner un conseil
  • Donner une autorisation
  • Parler de préparatifs
  • Essayer de faire quelque chose
  • Faire quelque chose de facile ou de difficile
  • Donner le résultat d’une action
  • Les verbes transitifs et intransitifs
  • Exprimer une action intentionnelle
  • Le conditionnel
  • Décrire les qualités d’une chose ou d’une personne
  • La forme potentielle
  • Exprimer le but
  • L’expression “il semble que…”
  • Donner une raison ou des explications
  • Exprimer l’obligation
  • Exprimer l’absence d’obligation
  • Exprimer l’interdiction
  • La rumeur
  • Exprimer le but d’un déplacement
  • Exprimer un regret
  • La nominalisation
  • La comparaison
  • La forme passive
  • Le passif-causatif
  • La forme volutive

Cela fait un sacré programme !

Pour réviser, j’ai travaillé avec les livres suivants :

Nihongo Nōryoku Shiken – TRY! N4

Minna no Nihongo – Shokyû 1 – Traduction et Notes grammaticales

Minna no Nihongo – Shokyû 2 – Traduction et Notes grammaticales

Shinkanzen Master N4 – Listening

3- Le vocabulaire

Concernant le vocabulaire, vous devez normalement connaître environ 2500 mots. Voici quelques thématiques :

  • Verbes de la vie quotidienne
  • Vocabulaire de base sur le lieu de travail
  • Les loisirs
  • Vocabulaire de base sur les études
  • Les saisons
  • Les durées
  • Des comptabilisateurs supplémentaires
  • Anatomie
  • Adverbes et connecteurs
  • Lieux
  • Voyage et moyens de transports
  • Adjectifs supplémentaires

Pour vous entraîner, n’hésitez pas à investir dans un livre de vocabulaire comme le Hajimete no Nihongo Nōryoku Shiken N4 Tango 1500

Et n’oubliez pas ! Les inscriptions à l’examen commencent fin août et se terminent début octobre en France.

Vous avez le programme !

Mes 3 conseils pour s’inscrire au JLPT 2020

J’espère que vous avez bien profité de vos vacances malgré le contexte, car la rentrée est arrivée, et avec elle les inscriptions au JLPT : Japanese Language Proficiency Test!

Il s’agit d’un examen de langue qui vous permet de valider votre niveau en japonais. Depuis 2010, il existe 5 niveaux : le niveau N5 étant le plus facile et le N1 étant le niveau le plus élevé. L’examen a toujours lieu à la même date en France : le 1er dimanche de décembre. Pour 2020, les pré-inscriptions sont ouvertes depuis fin août.

1- Ne pas oublier la période des pré-inscriptions

En France, plusieurs instituts vous permettent de vous pré-inscrire et les pré-inscriptions sont toujours entre fin août et début octobre :

  • Pour Paris, auprès de l’INALCO du 21 août au 5 octobre
  • Pour Lyon, auprès de l’Association Lyon-Japon Nihonjinkai du 31 août au 9 octobre
  • Pour Strasbourg auprès du CEEJA (cette année, la décision de tenir l’examen à Strasbourg sera donnée le 1er septembre 2020 vu le contexte sanitaire)
  • Pour Bordeaux auprès du Centre de Langue Bordeaux-Montaigne du 7 septembre au 9 octobre
Pour vous pré-inscrire à l’examen, vous devez vous rendre sur internet en fonction de votre lieu d’examen :

Vous pourrez alors télécharger le dossier, et avoir accès au manuel explicatif pour remplir votre dossier.

A noter que le prix de l’examen a encore augmenté. Il vous coûtera maintenant entre 75€ et 85€ (70€ et 80€ en 2016, 65€ et 75€ en 2013), en fonction du niveau que vous désirez passer.

Vous ne savez pas quel niveau tenter cette année ? Vous pouvez faire un mini test sur le site du JLPT pour vous évaluer : Let’s try sample questions !

2- Suivre la procédure à la lettre

Pour s’inscrire au JLPT, il y a une procédure à suivre scrupuleusement au risque de ne pouvoir valider son inscription à l’examen. Cela se déroule en 3 parties :

  • Faire une pré-inscription par internet, en suivant les consignes du guide. Un mail de confirmation vous validera cette première étape.
  • Imprimer le mail de validation de la pré-inscription, rédiger un chèque ou payer en ligne, et prévoir une enveloppe pour recevoir votre diplôme. Vous devez envoyer le tout avant la date limite (le cachet de la poste faisant foi) à l’adresse indiquée sur le site de l’institut qui organise l’examen.
  • Réception de la confirmation de votre inscription et de votre numéro de candidat, vers la fin octobre-début novembre par mail (il n’y a plus de confirmation d’inscription par courrier)

Vous devez bien garder en tête ces dates, car en cas de soucis sur votre dossier ou d’oubli par le centre d’examen, vous devez immédiatement recontacter l’institut auprès duquel vous vous êtes inscrit.

3- Ne rien oublier le jour de l’examen

Une fois que vous avez reçu votre validation d’inscription et votre convocation, le plus dur est fait. Mais le jour de l’examen, vous devez également suivre la procédure pour passer le test.

Vous ne pouvez prendre qu’une liste limitative de choses avec vous lors des épreuves. Vous devez alors vous rendre sur votre lieu d’examen indiqué dans votre convocation.

Voici ce que vous devez emmener avec vous :

  • une pièce d’identité avec photo (carte d’identité ou passeport)
  • votre convocation à l’examen dûment remplie (le document appelé Test Voucher)
  • votre matériel d’examen autorisé : un crayon à papier et une gomme

Vous ne pouvez rien avoir d’autre avec vous pendant l’examen. Lorsque j’ai passé le JLPT N5 et N4, il n’était pas autorisé de garder trousse, taille crayon ou bouteille d’eau sur la table, tout doit être posé au sol et fermé dans un sac. Comme tout test de langue, les dictionnaires et autres aides sont interdits.

Pour 2020, l’examen est prévu le dimanche 6 décembre. Cette année je retente le JLPT N4 ! Et vous?

Bon courage pour vos inscriptions et rendez-vous en décembre pour les épreuves !

3 Manga de Magical Girls

Parce qu’il n’y a pas que le shônen dans la vie, je vous propose mon top d’une sous-catégories de shôjo : les magical girls !

Le principe est toujours le même : une jeune fille se voit octroyer des pouvoirs magiques par une créature venant d’un autre monde. Grâce à ses nouveaux pouvoirs, elle va pouvoir réaliser ses rêves et faire le bien autour d’elle.

Il y a eu une grande vague de magical girls dans les années 80, avec Creamy Mami comme porte-étendard. Mais depuis, le genre s’est renouvelé. À vos baguettes magiques !

1- Sailor Moon

On ne pouvait pas commencer cette rubrique sans parler de ce manga qui a révolutionné le genre des magicals girls dans les années 90.

Bunny Tsukino est une jeune fille maladroite et paresseuse, qui admire une super héroïne agissant dans sa ville : Sailor V.

En ce rendant au collège, elle tombe sur un chat qui semble avoir été maltraité. Elle décide d’aider la pauvre bête qui a un pansement gênant sur le front. En enlevant le pansement, l’animal change totalement de comportement et révèle un magnifique croissant de lune sur le front.

Bunny ne le sait pas encore, mais ce chat s’appelle Luna et cherchait Bunny pour lui permettre de devenir Sailor Moon : une super héroïne qui doit monter une équipe pour retrouver la princesse de la lune. La nouveauté à l’époque était que Bunny ne sera pas seule dans son combat, et sera rejoint par d’autres Sailor liées au système solaire. Cela donnera un nouveau genre : le magical sentai !

Sailor Moon de Takeuchi Naoko chez Glénat

Titre original : Bishôjo Senshi Sailor Moon (美少女戦士セーラームーン)

Nombre de tomes : 18 en France / 18 au Japon (série terminée)

2- Card Captor Sakura & Card Captor Sakura Clear Arc

Clamp est un groupe d’artistes très prolifiques. Elles se sont essayées à tous les styles de manga, dont les magical girls. Ainsi elles ont commencé le manga Card Captor Sakura en 1996.

La jeune Kinomoto Sakura, 9 ans, vit avec son père, professeur à l’université, et son frère Toya, lycéen. La famille est heureuse, même si la mère de Sakura est malheureusement décédée quand Sakura était très jeune. Cela n’empêche pas Sakura d’être une petite fille joyeuse, très sportive et toujours en compagnie de sa meilleure amie Tomoyo.

Cette vie très banale est bouleversée lorsque Sakura trouve un livre étrange dans la bibliothèque de son père. La couverture du livre prend alors vie et un petit lion ailé apparaît. Il s’agit de Kerobero le gardien des cartes de Clow, des cartes de tarot stockées normalement dans le livre qu’a touché Sakura. Mais les cartes ont disparu ! Elle doit absolument retrouver ces cartes, créées par Clow, un puissant magicien, sinon il arrivera un grand malheur. Au même moment, un jeune garçon venant de Hong Kong, Shaolan Li arrive dans l’école de Sakura.

Ce manga est un énorme succès de Clamp qui a donné lieu à une série et plusieurs films. C’est sûrement leur travail le plus connu du grand public.

Surprise en 2016, Clamp fait une suite ! Card Captor Sakura – Clear Card Arc. On retrouve tous les personnages de la première série, mais quelques années plus tard. Sakura est maintenant au collège et sympathise avec une nouvelle élève : Shinomoto Akiho. Cette dernière vit seule dans un manoir, accompagnée de son fidèle domestique Yuna D. Kaito. Mais depuis l’arrivée d’Akiho, les cartes Clow ont un comportement étrange.

J’avoue accrocher moins à cette suite. La série est en cours, mais je ne vois pas trop où se dirige cette histoire.

A noter pour les personnes intéressées par les travaux de Clamp, que Card Captor Sakura est une série liée à Tsubasa Reservoir Chronicles, Angelic Layer, XXX Holic, Chobits, X-1999, etc…

Card Captor Sakura de Clamp chez Pika Édition

Titre original : Card Captor Sakura (カードキャプターさくら)

Nombre de tomes : 12 en France / 9 sur la version collector (série terminée) /12 au Japon (série terminée)

Card Captor Sakura – Clear Card Arc de Clamp chez Pika Édition

Titre original : Card Captor Sakura – Clear Card Hen (カードキャプターさくら クリアカード編)

Nombre de tomes : 7 en France (série en cours) / 8 au Japon (série en cours)

3- Chocola & Vanilla

Nous changeons de registre avec ce manga des années 2000. Cette fois-ci, les héroïnes ont déjà des pouvoirs magiques et doivent se fondre parmi les humains.

Chocola et Vanilla sont les meilleures amies dans le monde magique, même si elles ont des caractères totalement opposés. Mais elles doivent rentrer en compétition pour devenir la future reine. Les deux jeunes filles sont envoyées dans le monde des humains pour être départagées.

Elles doivent récupérer des cœurs remplies d’émotions auprès des humains , et celle qui en collecte le plus, deviendra reine. Pour les initier à la chasse aux cœurs, elles sont accueillies par Rock n Lovin’, un sorcier devenu chanteur pour collecter facilement des cœurs, et il est très doué !

Mais leur premier jour dans le monde des humains ne se passe pas comme prévu. Elles se font passer pour 2 nouvelles écolières, mais Chocola fait peur aux autres élèves, et Vanilla reste pétrifiée par tous ces inconnus. La chasse au cœur ne va pas être simple, surtout quand un autre élève, Mikado Akira, accuse les 2 jeunes filles de ne pas venir de notre monde.

Ce manga est un doux mélange entre Harry Potter, l’Étrange Noël de M.Jack, et Gigi. Je le conseille plutôt à des pré-ado, vu le style très rose-bonbon de ce titre.

Chocola & Vanilla de ANNO Moyoco chez Kurokawa

Titre original : Sugar Sugar Rune (シュガシュガルーン)

Nombre de tomes : 8 en France (série terminée) / 8 au Japon (série terminée)

Bonus : Magical Girl Holy Shit

Je cherchais un autre titre chez le Renard Doré quand un vendeur m’a conseillé ce titre totalement fou.

Myu, une créature trop mignonne, recherche une jeune fille, pour lui conférer des pouvoirs de Magical Girl. Myu espère ainsi sauver l’humanité des Stremons. Il jette alors son dévolu sur une belle demoiselle qui semble avoir tous les attributs pour devenir Magical Girl : belle, jeune, portant des couettes, et une jupe courte (??!!)

Pas de chance pour Myu, il vient de désigner comme sauveuse de l’humanité une véritable racaille : MAJIBA Kaiyo. Elle est caractérielle, accro à la cigarette, violente, sèche les cours, se bagarre tout le temps, et ponctue toutes ces phrases de jurons et autres insultes. Kaiyo refuse d’utiliser ses nouveaux pouvoirs pour se battre contre les Stremons et maltraite Myu. Kaiyo est ingérable, mais elle est imbattable pour tuer des Stremons. Myu va devoir faire avec.

J’avoue que le titre est pour public averti. Ça jure à toutes les pages, les Magical Girls ne portent pas grand chose en guise de vêtement, et Kaiyo tue les Stremons toujours de façon très violente. En dehors de la véritable apparence de Myu qui m’a bien fait rire, le reste est une succession de gros mots et de bagarre sans intérêt, faisant de cette critique des magical girls un titre pas très fin. Je ne conseillerai ce manga qu’aux personnes voulant lire un manga pas prise de tête, qui se moque ouvertement du style Magical Girls

Magical Girl Holy Shit de Souryu chez Akata

Titre original : Machigatta ko wo mahôshôjo ni shite shimatta (間違った子を魔法少女にしてしまった)

Nombre de tomes : 6 en France / 8 au Japon (série en cours)

Bonne lecture !

La Cérémonie du Thé de MORISHITA Noriko

Il existe tellement de livres sur le Japon, qu’il est parfois un peu difficile de s’y trouver.

Je lance donc cette nouvelle rubrique de chroniques littéraires. Je lis énormément de livres, j’en ai toujours 3 ou 4 en cours de lecture. 

Je commence cette nouvelle section avec La Cérémonie du Thé de MORISHITA Noriko chez l’éditeur Marabout.

Le livre publié chez Marabout

1- L’objet

Le livre est très joli.  Je l’ai acheté au format broché 14×21. Il n’existe pas encore en poche, mais vous avez une version Kindle de disponible.

Ce livre n’est pas un coup d’essai de MORISHITA Noriko. Journaliste de formation, elle a déjà écrit un premier roman sur sa vie de chroniqueuse.

MORISHITA Noriko


Son livre “La cérémonie du thé” est son 2e livre, qui a même été adapté au cinéma sous le nom “Dans un jardin qu’on dirait éternel”. Il sort le 26 août 2020 en France !

La 4e de couverture présente le livre comme un manuel de bien être, avec la cérémonie du thé comme élément fédérateur.

La 4e de couverture

Personnellement, je trouve ce descriptif un peu trompeur. Explications.

2- Le sommaire

Le livre est composé de 15 chapitres : un par leçons découvertes par l’auteure lors de ses années d’apprentissage de la cérémonie du thé.

Malgré ce découpage, nous sommes en faite très loin du livre sur le bien être, malgré son sous-titre “Ou comment apprendre à vivre le moment présent”. Ce n’est pas non plus un livre décrivant la cérémonie du thé ?!

Exemple de chapitres

3- Ma critique

Un bel ouvrage sur la cérémonie du thé, évidemment que je vais le lire ! Surtout si la 4e de couverture laisse entrevoir quelques conseils zen.

Et bien déception ! Je trouve que le choix du titre français et la 4e de couverture ne reflète absolument pas le contenu du livre. En effet, le titre japonais est “Nichinichi kore kôjitsu”, ou en français : “Chaque jour est un bon jour”.

Il s’agit d’un célèbre kôan (énigme posée par un maître à ces élèves pour leur apprentissage du Zen, principalement dans l’école Rinzai). L’auteure voit cette calligraphie pendant un de ses cours. Ce serait un peu un équivalent de notre “Carpe Diem”. Point de cérémonie du thé donc dans le titre original. Ce livre est plutôt un roman autobiographique.

Nous suivons la jeune Noriko, étudiante qui ne sait pas trop ce qu’elle va faire de sa vie. En discutant avec sa mère, elle décide sur un coup de tête de s’inscrire à un cours de cérémonie du thé, ou Chadô, avec sa cousine. Elle suivra alors les cours donnés par une connaissance de sa mère, et qu’elle appelle affectueusement Tatie Takeda. Noriko est complètement perdue lors des cours et trouve qu’elle perd son temps à apprendre des “trucs de vieux”. Elle ne le sait pas encore, mais ces séances chez Tatie Takeda vont être comme une bouée de sauvetage, pour l’aider dans les moments difficiles.

Voici donc une autobiographie qui expose surtout l’importance qu’ont eu ces cours de Chadô pour l’auteure. Nous y retrouvons des termes sur la cérémonie du thé et un petit lexique en fin d’ouvrage, mais pas de présentations très poussées. A part quelques photos au centre du livre, j’étais un peu déçue du peu de contenu sur la cérémonie en elle-même.

Quant au côté “bien être”, c’est plus l’ambiance générale du livre qui offre de la détente, mais absolument pas une liste de conseils pour savourer le moment présent. A part peut-être vous mettre vous aussi à la cérémonie du thé ?

Attention, je ne dis pas que ce livre n’est pas intéressant. Au contraire. J’ai trouvé le livre très agréable à lire et je l’ai terminé très vite. J’ai aimé suivre la jeune Noriko dans ces doutes, son incompréhension face à ce rituel si complexe, son excitation face à son premier “festival” du thé ou son stress le jour où elle est désignée maître de cérémonie.

Bref, si vous cherchez un livre vous détaillant la cérémonie du thé ou des conseils pour mettre un peu de zen dans votre vie, passez votre chemin. Si au contraire vous cherchez un roman agréable à lire pendant les vacances, et qui va vous permettre de vous évader, ce livre est fait pour vous !

En tout cas, cela m’a donnée envie de voir le film, dont je vous mets la bande-annonce.

Titre : La Cérémonie du Thé – Ou comment j’ai appris à vivre le moment présent –

Auteur : MORISHITA Noriko

Éditeur : Marabout

Titre VO : Nichinichi kore kôjitsu (日日 是 好日)

Prix : 19.90€ Broché / 14.99€ Kindle


Bonne lecture !

Mon top 5 des manga de sport

Le manga est un style de BD que j’apprécie beaucoup pour la diversité de ces genres et thèmes. Si vous souhaitez (re)découvrir les différentes catégories de manga, vous pouvez vous reportez à ces 2 articles : manga pour enfants et ados, manga pour adultes.

Parmis les shôjo et surtout dans le shônen, une place de choix est donnée au manga sur le sport. Quoi de mieux pour promouvoir l’effort, le sacrifice, l’esprit d’équipe que des manga dédiés au foot, à la danse, le volley ou même les jeux de stratégie comme le go ou le shôgi !

Petit tour d’horizon de mes manga sportifs préférés

1- En scène

“En scène” est un manga qui parle de danse classique, où l’on suit la jeune Kanade qui voit pour la première fois un spectacle de danse donné par sa voisine.

Subjuguée par la prestation, elle décide de s’inscrire à un cours. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle va se découvrir une passion qui va lui permettre de connaître des moments de gloire, de doute, des larmes et de parcourir le monde.

“En scène” est un manga tout public, dont le personnage principal est pleine d’énergie et ultra positif. J’aime aussi beaucoup les petits bonus de fin de volume qui expliquent le milieu de la danse.

En Scène de Cuvie chez Kurokawa

Titre VO : Kenrantaru Grande Scène (絢爛たるグランドセーヌ)

Nombre de tomes : 13 en France / 15 au Japon (toujours en cours)

2- Haikyû!!

Vous avez connu l’anime Jeanne et Serge sur La Cinq sur le volley ball (Attakâ Yû en VO)? Oubliez vite cette série et plongez vous plutôt sur cette pépite qu’est Haikyû !

Hinata Shôyô est un collégien comme les autres, à la différence qu’il n’est pas très grand pour son âge, ce qui le complexe beaucoup.

Un soir en rentrant de l’école, il voit un match de volley inter-lycée. Il regarde avec attention l’un des joueurs, surnommé le Petit Géant, qui malgré sa petite taille, fait grande impression sur le terrain.

Il décide alors de postuler dans le même lycée que lui, pour aussi devenir une star du volley malgré son 1m62.

Je n’ai pas commencé par le manga, mais par l’anime qui est à couper le souffle. On rit devant les disputes entre Hinata et Kageyama, complémentaires sur le terrain, mais avec des caractères opposés. La tension pendant les matches est incroyable, et sur certaines saisons, un épisode entier peut être dédié sur une seule balle de match. C’est extrêmement bien mené.

Autre point fort de la série, la musique ! Que ce soit les openings ou la bande-son pendant les épisodes.

Gros coup de coeur !

Haikyû !! Les As du Volley de Furudate Haruichi chez Kazé

Titre VO : Haikyû !! (ハイキュー!!)

Nombre de tomes : 37 en France/45 au Japon (série terminée)

Série disponible également chez Wakanim

3- Slam Dunk

Dans les années 90, tout le monde parlait de Slam Dunk, où Sakuragi Hanamichi, lycéen et loubard notoire, décide de se mettre au basket, pour séduire sa camarade de classe Akagi Haruko. J’étais totalement passée à côté à l’époque.

Mais, les éditions Kana ont décidé de rééditer ce classique du shônen de sport. J’avoue que les premiers tomes ont été un peu une épreuve. Sakuragi est imbu de lui-même, se prends pour un génie du basket, alors qu’il n’y connaît rien, ou veut frapper tout le monde sur le terrain. Je trouvais ce personnage principal insupportable.

Heureusement, le match contre le lycée Kainan a été passionnant à suivre, et ça continue à s’améliorer par la suite. Et malgré le côté pénible du “héro”, il finit par s’intégrer dans l’équipe et à devenir un atout.

Soyez patient et vous serez happé par la folie Slam Dunk. Ce manga est considéré comme un classique au même titre que Dragon Ball ou Sailor Moon à l’époque.

Slam Dunk de Inoue Takehiko chez Kana

Titre VO : Slam Dunk (スラムダンク)

Nombre de tomes : 10 en France (réédition)/31 au Japon (série terminée)

4-Hikari no densetsu – Cynthia ou le rythme de la vie

Hikari no densetsu est d’abord arrivé en France via l’anime, sous le nom Cynthia ou le rythme de la vie, qui a été diffusé sur l’ancienne chaîne La Cinq. Sortie avant les JO de 1988 à Séoul, c’est une série que j’ai adoré regarder.

Hikari est une jeune gymnaste en GRS, qui a décidé de viser les plus grandes compétitions après avoir vu la performance d’une gymnaste bulgare aussi jeune qu’elle : Diliana Georgieva. Cette dernière accepte même de l’entraîner vu la motivation d’Hikari. Commence alors son aventure pour devenir la meilleure gymnaste, mais ce ne sera pas toujours facile face à son amie et rivale Hazuki, et son triangle amoureux avec le gymnaste Ooshi et son ami musicien Mao.

Hikari no densetsu de Asô Izumi chez Delcourt/Tonkam

Titre en VO: Hikari no Densetsu (光の伝説)

Nombre de tomes : 8 en France (format double ou tankobon)/ 16 au Japon (série terminée)

5- Hikari no Go

Voici un manga que j’adore ! J’ai d’abord découvert l’animé début des années 2000, sans grande conviction. Est-ce qu’on peut rendre passionnant un jeu aussi démodé que le go ?

C’est un jeu de stratégie, où 2 joueurs essayent de conquérir des territoires sur un plateau, le goban, le tout avec des pierres blanches et noires. Ce jeu est si complexe, que pendant des années, aucune machine n’avait réussi à battre les meilleurs joueurs de la discipline. Jusqu’à l’arrivée de l’IA AlphaGo.

Hikaru est un jeune garçon de 10 ans en visite chez son grand père. Il trouve un vieux goban dans le grenier qui est taché de sang. Mais seul Hikaru semble voir ces traces macabres.

Le goban est en faite hanté par l’esprit de San, un maitre de go assassiné par jalousie, à cause de sa grande maîtrise de cette discipline. Depuis, il hante le goban, et demande aux vivants pouvant le voir, de jouer au go à travers eux, et ainsi réussir le coup divin.

Je vous conseille la série animée, très dynamique et avec de super openings

Hikaru no Go de Hotta Yumi & Obata Takeshi chez Delcourt/Tonkam

Titre en VO: Hikaru no Go

Nombre de tomes : 14 en France (édition Luxe)/ 20 au Japon (édition luxe – série terminée mais inachevée)

Et vous ? Quel manga ou animé de sport aimez-vous ? Est-ce que vous avez vu Kuroko’s Basket (basket ball), Eyeshield 21 (football américain), Free! (natation), Yûri on Ice (patinage artistique) ou March comes in like a lion (shôgi) ?

********

N’hésitez pas à partager vos manga de sport préférés !