Sakamoto Maaya ou mon initiation à la J-pop

Lors de mon article sur la J-pop, j’ai parlé du tout premier album qui m’a fait découvrir ce type de musique : Escaflowne: Over the Sky des très talentueux Kanno Yôko (菅野 よう子) et Mizoguchi Hajime (溝口 肇). Si j’ai acheté cet album à l’époque, en dehors du fait que j’étais tombée raide dingue de la série Escaflowne, c’est que j’avais surtout accroché au générique de début de l’anime : Yakusoku wa Iranai (約束はいらない – Pas besoin de Promesse). Il se trouve que ce générique a été la première chanson chantée par une très jeune seiyū (声優 – actrice de doublage) de 16 ans : Sakamoto Maaya (坂本 真綾).

_Maaya-Sakamoto_2011

1- D’une carrière de doubleuse…

Née le 31 mars 1980, Maaya commence la comédie à l’âge de 8 ans. Elle démarre le doublage avec des films américains ou des séries télé comme La Petite Maison dans la Prairie, l’Arme Fatal 2, Jurassic Park, Les Intouchables ou La leçon de Piano. Mais un 1996, on lui propose de participer au doublage d’un anime produit par la Sunrise (qui a également produit City Hunter – Nicky Larson chez nous ou la série des Gundam).

2- …à celle de chanteuse

EscaflowneEscaflowne a été un sacré tournant dans la carrière déjà remplie de la jeune Maaya. A 16 ans, on lui propose le rôle titre de la série Escaflowne : le rôle de Kanzaki Hitomi. Sur la musique, Kanno Yôko et Mizoguchi Hajime travaillent sur l’une des meilleures musique que j’ai eu l’occasion d’écouter pour un anime. Problème lors du projet, ils ne trouvent pas de chanteuse pour le générique de début de la série. Pas de problème, Kanno Yôko propose à la jeune Maaya de faire un essaie. Banco! Sa prestation plait et on décide de la garder comme chanteuse pour d’autres morceaux de la série comme Tomodachi (ともだち).

3- Un partenariat gagnant

Maaya Sakamoto 16 ansA partir de ce simple générique, la carrière de Maaya change complètement. Elle commencera sa  carrière de chanteuse en sortant tout d’abord les singles de la série, puis ses propres albums, toujours en collaborant avec la géniale Kanno Yôko. Ainsi elle sort Grapefruits en 1997 qui contient plusieurs chansons d’Escaflowne, puis Dive en 1998, Lucy en 2001 (une merveille cet album!), Shônen Alice en 2003, Yuunagi Loop en 2005 (son premier album sans Kanno Yôko), Kazeyomi en 2009, puis You Can’t Catch Me en 2011. Elle sortira également des mini-albums et des compilations, dont Singles Collection – Hotchpotch que je vous conseille pour avoir un bon aperçu de son talent.

4- Une carrière qui se développe avec les anime

Grâce à l’expérience d’Escaflowne et à sa collaboration avec Kanno Yôko, Sakamoto Maaya continuera une grande carrière de seiyû. Elle doublera énormément de personnages dans des séries qui vont très bien marcher comme : .hack//Sign, CowboyBebop, Death Note, D- Gray Man, Ghost in the Shell S.A.C, Macross Frontier, RahXephon, Tsubasa Reservoir Chronicles, Wolf’s Rain, Ouran High School Host Club…Elle continuera  souvent à travailler avec Kanno Yôko, en charge des musiques sur ces séries, pour y faire un doublage ou pour simplement interpréter un générique.

5- Des rôles de premiers plans et les comédies musicales!

En plus des animes, elle continue les doublages de séries ou de films anglo-saxons. Elle est la voix japonaise de Padmé Amidala dans Star Wars (Nathalie Portman), Rachel Berry dans la série Glee (Lea Michelle), Max dans Dark Angel (Jessica Alba), la Princesse Tamina dans Prince of Persia de Disney (Gemma Arterton), Blanche Neige dans Snow White and the Huntsman (Kristen Stewart), Rose Tayler dans Doctor Who (Billie Pipper)….Que des premiers rôles! Pour parfaire cette carrière bien remplie, elle interprète Eponine Thénardier dans la version japonaise de la comédie musicale Les Misérables! Elle tournera quelques court-métrages mais c’est vraiment sur le chant et le doublage qu’elle s’épanouit le plus.

Voilà ! J’espère que vous avoir donné envie de découvrir cette chanteuse, qui a été une révélation dans ma vie d’otaku. Elle n’a pas encore fait de concert en France, mais j’espère sincèrement la voir un jour sur scène. Et pour finir, le fameux générique d’Escaflowne 😉

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *