Trois aliments japonais peu connus à tester absolument !

Tout le monde connait les sushi ou les yakitori lorsqu’on parle de cuisine japonaise. Mais la cuisine japonaise est très riche, chaque région ayant ses spécialités locales. On notera aussi des poissons, des fruits et légumes uniques, ainsi qu’une tradition bouddhiste développant les plats à base de soja, pour remplacer la viande. Voici 3 aliments que j’adore que je vous conseille d’essayer au moins une fois!

Repas tradi japonais

 

1- Yuba (ゆば ou 湯葉、湯波、油皮)

Yuba

La première fois que j’ai testé du yuba, c’était sur un sushi! Le yuba est un aliment très intéressant pour les vegans, les végétariens. Il s’agit de la peau qui se forme à la surface du lait de soja que l’on fait chauffer. On en trouve parfois en France dans les épiceries asiatiques, sous forme séchée, sous le nom tofu skin ou Fuzhu (腐竹 ou Tôfu bambou). C’est beaucoup plus goûtu que le tôfu. Cela ressemble un peu au goût du tôfu soyeux, en plus fin. J’adore ! C’est un aliment riche en calcium, phosphore, zinc, magnésium et vitamines B6.

 

2- Amazake (甘酒)

Amazake

Traduit mot à mot, cela signifie saké sucré. On le trouve aussi sous le nom Amagayu (甘粥 ou あまがゆ). Il s’agit d’une boisson consommée habituellement dans les temples shinto pour le Nouvel An, et pendant le Hina Matsuri. Il s’agit simplement d’un saké dont on a arrêté la fermentation, avant que le sucre ne se transforme en alcool. C’est  donc une boisson très peu alcoolisée, voir même pas du tout ! Cela a le même goût qu’un riz au lait très sucré. J’ai adoré cette boisson découverte à Kyôto. Étonnement,ce n’est pas une boisson excessivement calorique vue son goût très sucré. Il faut compter 82 kcal pour 100g. J’essaye encore d’en trouver sur Paris, ainsi que du koji, le ferment qui vous permet d’en fabriquer vous même à la maison !

 

3- Nattô (なっとう ou 納豆)

IMG_20140413_000702Voici un aliment à la réputation sulfureuse qu’on connait déjà un peu en France. Seuls les plus courageux essayent d’y goûter. Les japonais sont assez partagés sur cet aliment, certains adorent, d’autres détestent. Quel est cet aliment si terrible ? Tout simplement des fèves de soja fermentées ! Le nattô rebute à cause de son odeur très forte, de son aspect gluant et son goût très particulier. C’est un aliment que personnellement j’aime beaucoup, à la grande surprise de beaucoup de japonais. Au goût, cela me fait penser au Beaufort. C’est l’aliment santé par excellence, très intéressant pour les végétariens et les vegans. C’est riche en fer, en vitamine K, en zinc, en magnésium et très protéiné. Comptez 212kcal pour 100g. A tester dans une soupe avec udon pour la première fois, ou à acheter aromatisé. Je vous conseille la marque Azuma,version  nature bio ou avec du shiso (紫蘇).

Bonne dégustation test !

Matcha-et-Sakura

Bonjour à tous. Je m'appelle Sabine et ma passion du Japon a commencé en juillet 1993. Cela fait déjà 5 ans que j'étudie le japonais. J'ai créé ce blog pour vous faire partager mes bons plans, majoritairement sur Paris, étant parisienne pur jus, ainsi que pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon. Bonne lecture!

2 réponses à “Trois aliments japonais peu connus à tester absolument !

  1. Blog sympa que je viens de découvrir un peu par hasard 🙂
    Je n’ai pas du tout aimé l’amazake, bien trop sucré pour mon goût, mais j’ai été étonnée par le natto. Ca pue, on m’en avait dit tout le ml possible et au final… Ca se mange. Bon je n’en ferai pas non plus des folies. après je l’ai goûté dans un minshuku, lors d’une randonnée, à 7h00 du matin. Le reste du petit dej, riz, soupe légumes, oeuf est passé sans problème, j’ai goûté le natto mais sans vraiment apprécier ( peut être parce qu’à jeun, bof… j’ai déjà du mal à manger le matin, alors des trucs aussi bizarre). Le seul truc que je n’ai vraiment pas pu manger c’est le poisson grillé au réveil. rien que l’odeur, c’était mission impossible.

    Sinon ma surprise ça a été l’onigiri avec de tout petits poissons entiers.; “Tiens il est bon. Mais c’est quoi ça du soj? Non, y’a des .. yeux. Nonon, t’as dis que c’est bon, t’as rien vu, t’as rien vu, tu peux finir”
    Je déteste les textures lisses et crémeuses qu’on trouve à peu près partout au Japon, donc même un truc bon, s’il a ce côté mi solide mi liquide ne part pas gagnant avec moi.
    Et je n’ai pas pu me résoudre à goûter Kusaya et shiokara ( là, rien que l’aspect “vomi” ( désolée mais c’est ce que ça m’évoque) du truc fait que ça n’est absolument pas possible, indépendamment de ses ingrédients pas franchement appétissants non plus.

    J’ai déjà vu le yuba sans savoir de quoi il s’agissait, et étonnamment quelque chose d’assez connu que je n’ai pas eu l’occasion de goûter en 4 voyages, c’est l’inarizushi.
    en tout cas je vais aller visiter un peu les autres pages de ce blog qui m’a l’air intéressant 🙂 merci

    1. Bonjour purplevelevt,

      Le natto au petit déjeuner c’est un peu dur, mais personnellement j’adore pour le soir. Etant végétarienne, je prends mes onigiri à base d’algues ou d’ume. Pour les mêmes raisons, je n’ai jamais testé le Kusaya (sale tête comme poisson), ni le shiokara (viscères de poisson non merci). Pour les inarizushi, c’est facile à trouver en France, rue St Anne à Paris par exemple. A bientôt sur le blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *